Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 05/08/2014

DMD : des mésangioblastes plus sensibles aux réactions immunitaires lors de l’inflammation

Une étude montre que les mésangioblastes sont plus immunogéniques lorsque le muscle dystrophique est inflammatoire que lorsqu’il est au repos.

Les mésangioblastes sont des cellules souches des parois des vaisseaux sanguins, capables de se différencier en cellules de muscle squelettique. Une piste thérapeutique dans la myopathie de Duchenne (DMD) consiste à transplanter, par thérapie cellulaire, des mésangioblastes d’un donneur à une personne atteinte de DMD. Cette piste a fait ses preuves dans des modèles animaux et est en cours d’étude dans un essai clinique chez l’homme.

En étudiant les réactions immunologiques au niveau du muscle, une équipe anglo-italienne a observé qu’au repos les mésoangioblastes induisent peu de réaction immunitaire (on dit qu’ils sont peu immunogéniques). A l’inverse, lors de l’inflammation du muscle dystrophique, les mésoangioblastes deviennent très immunogéniques.
Les auteurs concluent à l’intérêt d’associer des immunosuppresseurs ou des anti-inflammatoires lors de la transplantation de mésoangioblastes.

Source

Inflammation Converts Human Mesoangioblasts Into Targets of Alloreactive Immune Responses: Implications for Allogeneic Cell Therapy of DMD.
Noviello M, Tedesco FS, Bondanza A, Tonlorenzi R, Rosaria Carbone M, Gerli MF, Marktel S, Napolitano S, Cicalese MP, Ciceri F, Peretti G, Cossu G, Bonini C.
Mol Ther. 2014 (Juil). 22(7) : 1342-52. Doi : 10.1038/mt.2014.62. Epub 2014 Apr 16.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 28/09/2016
Filtrer par date