Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 28/09/2012

Dystrophie musculaire congénitale d'Ullrich et oligos antisens

Efficacité in vitro de l’injection d’oligonucléotide antisens ciblant l’exon anormal du gène codant le collagène, responsable de la myopathie d’Ullrich.

La dystrophie musculaire congénitale de type Ullrich est liée à des mutations dans l'un des trois gènes COL6A1, 2 ou 3, qui codent les sous-unités du collagène VI, un des constituants principaux du tissu conjonctif musculaire qui entoure les fibres musculaires (matrice extracellulaire) et joue ainsi un rôle de soutien et de protection.
Une équipe italienne a utilisé des oligonucléotides anti-sens pour supprimer, par saut d’exons, la partie du gène du collagène portant l'anomalie sur des cellules (fibroblastes) de personne atteinte de dystrophie musculaire congénitale de type Ullrich. Les résultats de ces travaux publiés en septembre 2012, a montré que la partie anormale (l’exon muté) du gène du collagène a bien été sautée et que la sécrétion du collagène a été restaurée. Le collagène a de nouveau été capable de former un réseau de microfilaments dans la matrice extracellulaire.

ANTISENSE-INDUCED MESSENGER DEPLETION CORRECTS A COL6A2 DOMINANT MUTATION IN ULLRICH MYOPATHY.
Gualandi F, Manzati E, Sabatelli P, Passarelli C, Bovolenta M, Pellegrini C, Perrone D, Squarzoni S, Pegoraro E, Bonaldo P, Ferlini A.
Hum Gene Ther., 2012 (Sept). [Epub ahead of print]

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 25/09/2016
Filtrer par date