Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 29/08/2016

FSH : efficacité d’un entraînement physique à domicile pendant 6 mois

Un programme d’entrainement mixte bien toléré qui diminue la fatigue, augmente la force musculaire et améliore l’adaptation à l’effort dans la FSH.

Les résultats d’une étude soutenue financièrement par l’AFM-Téléthon et visant à évaluer les bénéfices fonctionnels, tissulaires et en terme de qualité de vie d’un entraînement physique supervisé à domicile et intégré au mode de vie de personnes atteintes de myopathie facio-scapulo-humérale (FSH) ont été publiés en août 2016.
Ce programme d’entrainement réparti sur 3 séances de 35 minutes d’exercice sur un vélo d’appartement par semaine a la particularité d’associer de l’entrainement d’endurance (entrainement aérobie) et de l’entrainement fractionné et ce sur une durée plus longue (6 mois) que les précédentes études.
Les seize participants ont été répartis en deux groupes : l’un avec le programme d’exercice supervisé à domicile et l’autre sans (groupe contrôle).

Un entrainement efficace

Au bout  de 6 mois, tous les critères choisis pour juger de l’efficacité du programme d’entrainement (sauf la qualité de vie mesurée par l’échelle SF-36 qui n’a pas montré de différence entre les deux groupes) ont été significativement améliorés dans le groupe ayant suivi l’entraînement par rapport à ceux du groupe contrôle :
- la distance de marche pendant 6 minutes a été améliorée en moyenne de 13% ;
- la perception de la fatigue, évaluée grâce à une échelle de mesure de la sévérité de la fatigue, était diminuée de 22 à 38% ;
- la force maximale du quadriceps et son endurance étaient augmentées respectivement de 15% et 23%.
Il y a aussi eu une augmentation de la masse musculaire, comme en témoigne l’augmentation du calibre des cellules musculaires à l’analyse histologique des biopsies musculaires.
La consommation maximale d’oxygène par unité de temps ou VO2max, qui reflète la capacité maximum d’effort, et la puissance maximale aérobie ou MAP, qui correspond à la puissance mécanique produite au maximum de l’effort, ont été significativement augmentées dès la 6ème semaine et leur amélioration s’est poursuivie pendant toute la durée de l’entraînement, alors que ces 2 paramètres n’ont pas bougé dans le groupe contrôle.

...et bien toléré

L’absence de perception accrue de fatigue ou de douleur et l’absence de modification du taux de CPK au-delà de 24h après la séance d’exercice, tout au long de l’étude, rendent compte de la bonne tolérance de cet entrainement dans la FSH.

Cette étude montre que ce programme d’exercice musculaire mixte est compatible avec les activités professionnelles et sociales de la vie quotidienne des personnes atteintes de FSH et conduit à des bénéfices fonctionnels significatifs sans compromettre le tissu musculaire.

Source

Safety and efficacy of a 6-month home-based exercise program in patients with facioscapulohumeral muscular dystrophy: A randomized controlled trial.
Bankolé LC, Millet GY, Temesi J, Bachasson D, Ravelojaona M, Wuyam B, Verges S, Ponsot E, Antoine JC, Kadi F, Féasson L.
Medicine (Baltimore). 2016 (Aout)

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 07/12/2016
Filtrer par date