Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 19/09/2014

FSH : résultats d’un essai d’une supplémentation en antioxydants

Les résultats d’un essai évaluant les effets d’un cocktail d’antioxydants montrent une légère amélioration de la fonction musculaire dans la FSH.

Une supplémentation en antioxydants testée chez l’homme

Pour évaluer les effets d’une supplémentation en antioxydants sur la performance physique, une équipe de Montpellier a mené un essai randomisé, en double aveugle, chez 53 personnes atteintes de myopathie facio-scapulo-humérale (FSH). Pendant 17 semaines, les participants ont reçu, pour 26 d’entre eux, un cocktail de 4 antioxydants associant vitamine C, vitamine E, zinc et sélénium, et pour 27 d’entre eux, un placebo.
Cet essai repose sur le constat, publié en 2010 et en 2012 par cette même équipe, qu’il existe un stress oxydatif important et spécifique dans la FSH ainsi qu’une relation entre ce stress oxydatif et la faiblesse musculaire du quadriceps chez les personnes atteintes de FSH.

Une fonction musculaire qui semble être améliorée

Les résultats publiés en septembre 2014 ont montré, après 17 semaines de traitement, une amélioration de l’endurance et de la force de contraction volontaire maximale du quadriceps (pour mesurer l’atteinte musculaire), deux des trois critères principaux de l’essai, dans le groupe sous antioxydants comparé au groupe sous placebo. En revanche, aucune différence statistiquement significative entre les deux groupes sur la distance de marche parcourue en 2 minutes, le troisième critère principal de cet essai, n’a été observée.
Chez les participants prenant le cocktail d’antioxydants, les marqueurs de stress oxydatif étaient diminués, témoignant d’une réduction du stress oxydatif.


En remplissant 2 des 3 critères principaux de l’étude, ces résultats ont montré qu’une supplémentation en vitamine C, vitamine E, zinc et sélénium pourrait améliorer la fonction musculaire chez les personnes atteintes de FSH. Ils suggèrent également qu’une stratégie antioxydative adaptée au stress oxydatif spécifique de la FSH pourrait être une approche thérapeutique pertinente dans la FSH.
Ces résultats devront être confirmés sur un plus grand nombre de patients et dans la durée, à l’aide de critères d’évaluation de la fonction motrice plus spécifiques des maladies neuromusculaires (Myotools…) et une évaluation de l’impact clinique de ce traitement potentiel (échelle de mesure MFM...).

Source

Effects of vitamin C, vitamin E, zinc gluconate and selenomethionine supplementation on muscle function and oxidative stress biomarkers in patients with facioscapulohumeral dystrophy: a double-blind randomized controlled clinical trial.
Passerieux E, Hayot M, Jaussent A, Carnac G, Gouzi F, Pillard F, Picot MC, Böcker K, Hugon G, Pincemail J, Defraigne JO, Verrips T, Mercier J, Laoudj-Chenivesse D.
Free Radic Biol Med. 2014 (Sept). Pii : S0891-5849(14)00433-X. doi: 10.1016/j.freeradbiomed.2014.09.014. [Epub ahead of print]
Sur Clinicaltrials.gov : NCT01596803

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 30/09/2016
Filtrer par date