Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 11/01/2013

Maladie de Pompe et AT2220 : résultats préliminaires encourageants

Nouveaux résultats préliminaires de l'essai de phase II qui évalue l'AT2220 associé à l'enzymothérapie substitutive dans la maladie de Pompe.

La société Amicus Therapeutics a annoncé dans un communiqué de presse publié le 4 janvier 2013 de nouveaux résultats préliminaires de l'essai de phase II qui évalue l'AT2220 (ou duvoglustat hydrochloride) associé à l'enzymothérapie substitutive dans la maladie de Pompe. Ces résultats seront présentés par Priya Kishnani (Duke University, Durham, États-Unis) à l'occasion du 9e symposium annuel du Réseau des Maladies lysosomales (Lysosomal Disease Network) qui se tiendra en Floride du 12 au 15 février 2013.
Dans cet essai, 23 personnes ont reçu une dose unique d'AT2220 en complément de leur traitement habituel par enzymothérapie substitutive (Myozyme® ou Lumizyme®). Quatre doses croissantes d'AT2220 ont été testées.
La société Amicus Therapeutics vient d'annoncer les résultats concernant la dernière dose d'AT2220 testée, la plus élevée. Ceux-ci confirment les premiers résultats annoncés en octobre 2012. L'activité de l'enzyme recombinante dans le muscle est augmentée de 133% trois jours après la prise orale d'une dose de 600 mg d'AT2220. Cet effet bénéfique de l'AT2220 sur l'activité de l'enzyme était encore mesurable dans le muscle 7 jours après traitement. Cette dose a été bien tolérée par les personnes qui l'ont reçue.
Bien que préliminaires, ces résultats semblent indiquer que le traitement par l'AT2220 pourrait augmenter l'efficacité de l'enzymothérapie substitutive dans la maladie de Pompe en améliorant la pénétration de l'enzyme alpha-glucosidase (GAA) recombinante dans les cellules musculaires et en la stabilisant pour qu'elle reste active plus longtemps.
La société Amicus Therapeutics envisage de monter un essai clinique pour tester l'effet de doses répétées d'AT2220 chez des personnes atteintes de maladie de Pompe traitées par enzymothérapie substitutive afin d'évaluer les bénéfices et les risques du traitement à plus long terme. Cet essai pourrait démarrer au second semestre 2013.


Pour en savoir plus :

Voir le communiqué de presse.
En savoir plus sur les premiers résultats annoncés pour cet essai.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 30/09/2016
Filtrer par date