Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 18/11/2012

Maladie de Pompe: une nouvelle GAA recombinante plus efficace

Une technologie innovante de fabrication de l'enzyme GAA permettrait d'en améliorer la pénétration dans la cellule et de diminuer les coûts de fabrication.

La maladie de Pompe, ou glycogénose de type 2 est due à l'absence d'une molécule (ou enzyme) nécessaire au bon fonctionnement des cellulaires musculaires. Sans elle, le glycogène, un sucre complexe utilisé pour stocker de l'énergie, s'accumule dans les cellules musculaires jusqu'à en perturber l'organisation.
Cette enzyme, l'α-glucosidase acide (ou GAA), peut être apportée par un traitement médical appelé enzymothérapie substitutive. Pour ce traitement, l'enzyme utilisée est fabriquée en laboratoire, on parle alors d'α-glucosidase recombinante (GAA recombinante). Les procédés de synthèse de l'enzyme recombinante sont, pour le moment, longs et coûteux.
L'enzyme GAA recombinante doit, pour agir, pénétrer jusqu'à un compartiment des cellules musculaires spécifique, appelé lysosome. La faible proportion d'enzyme GAA recombinante qui atteint ce compartiment cellulaire est un des facteurs qui limitent l'efficacité de l'enzymothérapie substitutive.

Dans cet article, publié en novembre 2012, une équipe de chercheurs belge présente une nouvelle technique de fabrication qui serait plus efficace et moins chère. En modifiant la structure de l'enzyme recombinante, les chercheurs pensent pouvoir améliorer le transport de l'enzyme recombinante jusqu'aux lysosomes des cellules musculaires. Cette enzyme recombinante de nouvelle génération est enrichie en mannose 6-phosphate à sa surface, ce qui est traduit par les cellules comme un signal pour envoyer l'enzyme recombinante vers les lysosomes.
L'équipe a montré sur des cellules prélevées chez des personnes atteintes de la maladie de Pompe que la pénétration de l'enzyme recombinante de nouvelle génération jusqu'aux lysosomes était améliorée. Cela permet d'atteindre la même efficacité qu'avec le traitement traditionnel en utilisant des doses de traitement beaucoup plus faibles (18 fois moindre en moyenne).
Dans un modèle de souris atteint de maladie de Pompe, le traitement est autant efficace, voire plus efficace au niveau du cœur que le traitement par enzyme recombinante utilisé jusqu'à présent.

L'équipe de chercheurs, en collaboration avec la société Oxyrane®, envisage de mettre en place un essai clinique pour tester l'efficacité et l'innocuité de cette enzyme recombinante de nouvelle génération chez l'Homme.

Source

A bacterial glycosidase enables mannose-6-phosphate modification and improved cellular uptake of yeast-produced recombinant human lysosomal enzymes
Petra Tiels, Ekaterina Baranova, Kathleen Piens, Charlotte De Visscher, Gwenda Pynaert, Wim Nerinckx, Jan Stout, Franck Fudalej, Paco Hulpiau, Simon Tännler, Steven Geysens, Annelies Van Hecke, Albena Valevska, Wouter Vervecken, Han Remaut & Nico Callewaert
Nature Biotechnology 2012 Dec 7;30(12):1225-31. doi: 10.1038/nbt.2427. Epub 2012 Nov 18.

Plus d'informations sur le site d'Oxyrane®

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 26/09/2016
Filtrer par date