Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 11/04/2012

Myasthénie auto-immune : deux essais en préparation aux États-Unis.

Le sagramostim et le belimumab, deux nouveaux médicaments agissant sur la réponse immunitaire, vont être testés aux États-Unis dans la myasthénie auto-immune.

Une étude pilote, subventionnée par la Muscular Dystrophy Association (MDA), se déroulera à Chicago pour évaluer en ouvert la tolérance à 5 mois d'un traitement par sargramostim (Leukine®), à raison de 5 microgrammes/kg/jour en injection sous cutanée pendant 10 jours, chez 12 personnes atteintes de myasthénie auto-immune âgées de 18 à 80 ans.


Le sargramostim (Leukine®) est un médicament utilisé pour stimuler le système immunitaire après une chimiothérapie anticancéreuse. Le but dans la myasthénie est de l'utiliser pour rééquilibrer le système immunitaire. En stimulant la prolifération de cellules régulatrices du système immunitaire (cellules T régulatrices) qui diminuent la réponse immunitaire, le sargramostim modérerait la réaction auto-immunitaire contre les récepteurs de l'acétyl-choline (RACh).
Dans une souris modèle de myasthénie, le sargramostim a fait disparaître les signes de la maladie et semble avoir une action ciblée sur la réponse immunitaire anti-RACh.


Le deuxième essai en préparation aux États-Unis est un essai de phase II, en double aveugle contre placebo, qui a pour but d'évaluer la tolérance et l'efficacité d'un anticorps monoclonal humain de type IgG1λ, le belimumab (Benlysta®), chez 120 personnes atteintes de myasthénie auto-immune, âgées de 18 ans et plus.
Si le démarrage de la première étude était annoncé pour avril 2012 (fin prévue fin 2013), le deuxième ne démarrera pas avant juillet 2012 (fin prévue mi 2013).

Sources :

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 01/10/2016
Filtrer par date