Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 05/09/2011

Myasthénie auto-immune : l'essai du tacrolimus

Le tacrolimus est bien toléré dans la myasthénie auto-immune mais il ne permet pas de réduire les doses de prednisolone.

L’essai randomisé, contrôlé, en double aveugle visait à évaluer l’efficacité du tacrolimus en vue de réduire les doses de corticoïdes prises par des patients atteints de myasthénie, ainsi que son innocuité. Quatre vingt participants, traités avec de la prednisolone par voie orale et ayant des symptômes stables, ont reçu le tacrolimus ou le placebo pendant 28 semaines (40 participants pour chaque groupe). La dose de prednisolone a été progressivement diminuée à partir de la 4ème semaine. Le tacrolimus a été bien toléré. La dose moyenne de prednisolone quotidienne administrée au cours des 12 dernières semaines de traitement (critère principal de l’étude) n’a pas été statistiquement différente entre les 2 groupes.

Source

Randomised, double-blind, placebo-controlled study of tacrolimus in myasthenia gravis.
Yoshikawa H, Kiuchi T, Saida T, Takamori M.
J Neurol Neurosurg Psychiatry., 2011, 82(9) : 970-7.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 30/09/2016
Filtrer par date