Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 11/08/2016

Myasthénie auto-immune : une étude rétrospective sur 1035 cas

Une équipe française soutenue par l’AFM-Téléthon a réalisé une analyse des données de plus de 1000 personnes atteintes de myasthénie.

A partir de la base de données française de la myasthénie auto-immune, une collaboration française impliquant l’Institut de Myologie (Paris) a réalisé une analyse critique des données sur le thymus de 1035 personnes atteintes de myasthénie auto-immune sans thymome.
Pour mémoire, la myasthénie auto-immune est caractérisée par une faiblesse musculaire fluctuante qui s'accompagne souvent d'anomalies du thymus : hyperplasie thymique chez le sujet jeune ou thymome chez le sujet âgé.
Il ressort de cette étude que :
- l’hyperplasie thymique touche majoritairement les femmes (80%) ;
- le degré de l’hyperplasie thymique est corrélé à une production d’autoanticorps anti-récepteur de l’acétylcholine (suggérant un rôle du thymus dans la production de ces auto-anticorps) ;
- la prise de corticoïdes diminue le degré de l’hyperplasie thymique.

Source

Thymic Germinal Centers and Corticosteroids in Myasthenia Gravis: an Immunopathological Study in 1035 Cases and a Critical Review.
Truffault F, de Montpreville V, Eymard B, Sharshar T, Le Panse R, Berrih-Aknin S.
Clin Rev Allergy Immunol. 2016 (Juin).

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 06/12/2016
Filtrer par date