Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 05/09/2011

Myasthénie autoimmune : les autoanticorps anti-LRP4

Identification de nouveaux auto-anticorps anti-LRP4 dans le sérum de 13 patients atteints de myasthénie auto-immune séronégative

Environ 80% des personnes atteintes de myasthénie auto-immune présentent dans le sang des autoanticorps dirigés contre le récepteur à l’acétylcholine (AChR) et 5 à 10%, des autoanticorps dirigés contre une kinase spécifique du muscle, MuSK. Pour 10% de personnes atteintes de myasthénie, aucun autoanticorps anti-AChR ou anti-MusK n’est détectable (myasthénie autoimmune séronégative).


Dans un article publié en août 2011, une équipe allemande a analysé la présence d’anticorps anti-LRP4 dans le sang de 13 patients atteints de myasthénie autoimmune séronégative. Dans 50% des cas, les auteurs notent la présence d’anticorps anti-LRP4. Le rôle pathogénique de ces autoanticorps dans la myasthénie autoimune s’expliquerait par l’inhibition de la mise en place des récepteurs de l’acétylcholine au niveau de la jonction neuromusculaire.

Source

Anti-LRP4 autoantibodies in AChR- and MuSK-antibody-negative myasthenia gravis.
Pevzner A, Schoser B, Peters K, Cosma NC, Karakatsani A, Schalke B, Melms A, Kröger S.
J Neurol., 2011 (Aout).

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 01/10/2016
Filtrer par date