Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 28/12/2012

Myopathie de Duchenne (DMD) : double saut d’exon chez la souris

Confirmation de l'efficacité, chez la souris, de l’approche thérapeutique de double saut d’exon dystrophine-myostatine, à l’aide d’oligonucléotides antisens modifiés.

Des approches thérapeutiques visent à restaurer, la dystrophine, une protéine manquante dans la myopathie de Duchenne (DMD). Toutefois la restauration de la dystrophine seule ne semble pas toujours suffisante pour améliorer la force musculaire chez les personnes atteintes de DMD.
La myostatine est un inhibiteur de la croissance musculaire. Une stratégie thérapeutique consiste à bloquer l'action de la myostatine par saut d’exon en utilisant des oligonucléotides antisens.
Dans la DMD, la piste d’un double saut d’exon, l'un dans le gène de la myostatine et l'autre dans le gène de la dystrophine, a fait ses preuves dans des cellules humaines ou chez la souris mais les niveaux de sauts d’exon restaient faibles.
Dans le but d’améliorer cette approche de double saut d’exon, une équipe britannique a administré à des souris mdx des oligonucléotides antisens modifiés pour augmenter leur pénétration dans la cellule. Les résultats publiés en décembre 2012 ont mis en évidence une expression de dystrophine associée à une augmentation de la masse musculaire.


Dual Myostatin and Dystrophin Exon Skipping by Morpholino Nucleic Acid Oligomers Conjugated to a Cell-penetrating Peptide Is a Promising Therapeutic Strategy for the Treatment of Duchenne Muscular Dystrophy.
Malerba A, Kang JK, McClorey G, Saleh AF, Popplewell L, Gait MJ, Wood MJ, Dickson G.
Mol Ther Nucleic Acids., 2012 (Dec).1 : e62. doi : 10.1038/mtna.2012.54.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 27/09/2016
Filtrer par date