Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 26/09/2012

Myopathie de Duchenne : résultats préliminaires de l'eteplirsen

Des résultats préliminaires positifs de l'essai de phase IIb de l'eteplirsen chez 12 garçons atteints de myopathie de Duchenne ont été annoncés.

Cet essai de phase IIb en ouvert fait suite à un essai de phase IIa en double aveugle contre placebo. En effet, pendant 24 semaines 4 enfants ont reçu du placebo, 4 ont reçu 30mg/kg par semaine d'eteplirsen et 4 autres ont reçu de l'eteplirsen à la dose de 50mg/kg par semaine (phase IIa). Puis tous les garçons ont été mis sous eteplirsen pour les 24 semaines suivantes, 6 ont reçu la dose de 30mg/kg/semaine, les 6 autres ont reçu 50 mg/kg/semaine (phase IIb).

Pendant toute la durée de l'essai, l'eteplirsen a été bien toléré tant cliniquement que sur le plan biologique (pas d'effet secondaire, pas d'interruption de traitement pour intolérance).

L'eteplirsen à la dose de 30 ou 50mg/kg par semaine pendant 48 semaines (n=8) a augmenté de façon statistiquement significative le nombre de fibres musculaires exprimant la dystrophine (en moyenne 47% de la normale). Les garçons ayant reçu le placebo pendant les 24 premières semaines puis de l'eteplirsen (30 ou 50mg/kg par semaine) pendant les 24 semaines suivantes (n=4) présentent aussi une augmentation du nombre de fibres musculaires exprimant la dystrophine mais moindre (en moyenne 38,3%).

Sur le plan fonctionnel, l'eteplirsen à la dose de 50mg/kg par semaine pendant 48 semaines (n=4) augmente de 89,4 mètres en moyenne la distance parcourue pendant 6 minutes, par rapport à celle parcourue par les garçons ayant reçu le placebo pendant les 24 premières semaines puis de l'eteplirsen dans les 24 suivantes lors de l'extension en ouvert.
Les participants ayant reçu la dose de 50 mg/kg/semaine (n=4) pendant les 48 semaines ont une amélioration de la distance parcourue pendant 6 minutes de 21 mètres (en moyenne 396 mètres), tandis que ceux qui ont reçu le placebo pendant les 24 premières semaines puis l'eteplirsen (n=4) ont vu leur distance parcourue pendant 6 minutes diminuer de 68,4 mètres (en moyenne 394,50 mètres).
Pa contre, il n'y a pas eu de différence significative dans l'évolution de la distance parcourue au cours de l'essai par les garçons ayant pris 30 mg/kg/semaine d'eteplirsen pendant les 48 semaines (n=4) et ceux qui ont reçu d'abord du placebo puis de l'éterplisen (n=4).

Malgré ces résultats très encourageants et compte tenu, en particulier, du petit nombre de participants à ce premier essai, l'eteplirsen doit faire l'objet d'études complémentaires pour confirmer son intérêt dans le traitement de la dystrophie musculaire de Duchenne.

Source : http://investorrelations.sareptatherapeutics.com/phoenix.zhtml?c=64231&p=irol-newsArticle&ID=1741044&highlight=

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 29/09/2016
Filtrer par date