Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 09/04/2012

Myopathie de Duchenne : "sleeping beauty", un vecteur non viral

Une équipe britannique met au point une stratégie de thérapie génique prometteuse à base d’un vecteur non viral dans la DMD.

Une piste de thérapie génique dans la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) consiste à introduire un gène codant une microdystrophine à l’aide d’un vecteur. Les stratégies avec des vecteurs viraux sont très étudiées, mais peuvent être limitées notamment par leur risque d’intégration aléatoire dans le génome de l’hôte et la possibilité de déclencher des réponses immunitaires contre le vecteur. Le système « Sleeping Beauty » est un vecteur d’ADN non viral utilisé pour intégrer de manière stable des gènes thérapeutiques dans le génome de cellules. Utilisé dans différents modèles de maladie, il présente l’avantage de ne pas déclencher de réponse immunitaire ni d’avoir un profil d’intégration hasardeux.
Dans un article publié en décembre 2011, une équipe britannique a étudié la capacité du système Sleeping Beauty à intégrer de manière stable le gène de la microdystrophine dans le génome de cellules musculaires déficientes en dystrophine, en culture. Les cellules ont été génétiquement corrigées et ont montré des propriétés de cellules musculaires in vitro. L’expression de la microdystrophine a également été détectée dans des souris mdx nu/nu qui ont reçu ce système. Le système Sleeping Beauty représente une alternative à la thérapie génique avec des vecteurs viraux.


Restoration of dystrophin expression using the Sleeping Beauty transposon.
Muses S, Morgan JE, Wells DJ.
PLoS Curr., 2011 (Déc).

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 30/09/2016
Filtrer par date