Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 13/09/2015

Myopathie de Duchenne : la thérapie génique chez le jeune chien

La modification de l’enveloppe d’un vecteur viral pour apportant la microdystrophine chez le jeune chien est efficace et attenue la réponse immunitaire.

La myopathie de Duchenne (DMD) est due à des mutations dans le gène codant la dystrophine. Une piste de thérapie génique consiste à introduire un gène codant une microdystrophine à l’aide d’un vecteur viral (de type virus adéno-associé ou AAV). Cette approche a montré son efficacité dans des souris modèles de DMD. Appliquée à de très jeunes chiots modèles de DMD (âgés de 2 à 4 jours), elle a entrainé un retard de croissance et une atrophie musculaire.

Dans un article publié en août 2015, une équipe américaine rapporte la mise au point d’une thérapie génique dans 3 chiens modèles de DMD, âgés de 2 mois. Dans cette étude, le vecteur AAV, qui transporte le gène de la microdystrophine, a été modifié au niveau de son enveloppe dans le but d’entrainer une moindre réponse immunitaire lorsqu’il sera injecté dans le chien modèle.
Le produit de thérapie génique ainsi mis au point et administré par voie intraveineuse a été bien toléré par les chiens traités. Il a été retrouvé dans les muscles squelettiques ainsi que dans le diaphragme et le cœur. Les chiens n’ont pas présenté de retard de croissance.

Source

Safe and bodywide muscle transduction in young adult Duchenne muscular dystrophy dogs with adeno-associated virus.
Yue Y, Pan X, Hakim CH, Kodippili K, Zhang K, Shin JH, Yang HT, McDonald T, Duan D.
Hum Mol Genet., 2015 (Août)

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 27/09/2016
Filtrer par date