Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 08/11/2013

Myopathie de Duchenne : thérapie génique pour une dystrophine entière

Une nouvelle méthode de thérapie génique utilisant 3 AVV transportant chacun un fragment du gène de la dystrophine permet l’expression de la protéine entière.

Du fait de la très grande taille du gène de la dystrophine (79 exons), plusieurs stratégies de thérapie génique ont été développées pour apporter un gène codant une forme raccourcie et fonctionnelle de la protéine (micro- ou mini-dystrophine). Cependant, cette dystrophine plus courte ne possède pas tous les domaines requis pour interagir avec les autres composants de la fibre musculaire, ce qui pourrait l’empêcher de jouer complétement son rôle..

Afin de contourner cet obstacle, une équipe britannique a développé une nouvelle méthode pour transférer le gène entier de la dystrophine : elle consiste à introduire simultanément 3 virus adéno-associé (AAV) différents transportant chacun un morceau du gène de la dystrophine. Les résultats publiés en novembre 2013 ont montré que cette méthode restaure l’expression de la dystrophine, sous forme entière cette fois ci, in vitro et dans les fibres musculaires de souris mdx.
Les auteurs suggèrent que cette méthode pourrait être utilisée dans le traitement d’autres maladies liées à un gène de grande taille.

Source

Triple trans-splicing AAV vectors capable of transferring the coding sequence for full-length dystrophin protein into dystrophic mice.
Koo T, Popplewell LJ, Athanasopoulos T, Dickson G.
Hum Gene Ther., 2013 (Nov). [Epub ahead of print]

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 27/09/2016
Filtrer par date