Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 24/09/2013

Myopathie de Duchenne : le trans-épissage restaure la dystrophine

Le trans-épissage s'avère être une stratégie alternative efficace pour les personnes atteintes de DMD chez lesquelles le saut d’exon ne peut pas être appliqué.

Le trans-épissage est une technologie de réparation de l’ARN qui permet de remplacer une séquence défectueuse par une séquence normale.

Dans un article publié en juillet 2013, une équipe française, soutenue par l’AFM-Téléthon, a testé une approche de trans-épissage in vitro. Pour cela, elle a administré dans des cellules de souris n’exprimant pas de dystrophine, un minigène de dystrophine de souris possédant une anomalie génétique associé à différents types de molécules de trans-épissage qui transporte une séquence normale de la dystrophine.

Les résultats ont mis en évidence l’efficacité du trans-épissage avec une restauration de la dystrophine et apporte ainsi la preuve de concept de l’efficacité de cette approche pour restaurer la dystrophine.
Cette approche a aussi permis d'obtenir de la dystrophine dans 2 modèles de souris de la DMD, la souris mdx (mutation dans l’exon 23 du gène de la dystrophine) et la souris mdx4Cv (mutation dans l’exon 53 du gène de la dystrophine) ainsi que dans des cellules musculaires de patients atteints de myopathie de Duchenne (DMD).

Source

Dystrophin rescue by trans-splicing: a strategy for DMD genotypes not eligible for exon skipping approaches.
Lorain S, Peccate C, Le Hir M, Griffith G, Philippi S, Précigout G, Mamchaoui K, Jollet A, Voit T, Garcia L.
Nucleic Acids Res., 2013 (Juil). [Epub ahead of print]

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 25/09/2016
Filtrer par date