Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 28/12/2014

Myosite à inclusions : effets positifs du bimagrumab

Les résultats d’un essai américain de phase II du bimagrumab ont mis en évidence une augmentation du volume musculaire des cuisses chez les personnes traitées.

Le bimagrumab ou BYM338

Dans la myosite à inclusions, l’atteinte musculaire progressive touche particulièrement les muscles quadriceps, en se manifestant par une perte du volume des cuisses, des chutes fréquentes… Une piste thérapeutique consiste à augmenter la taille et la force des fibres musculaires, en bloquant la voie de la myostatine, un inhibiteur naturel de la croissance musculaire. Le bimagrumab (ou BYM338) est un anticorps qui bloque le fonctionnement du récepteur de la myostatine,
En août 2013, la société pharmaceutique Novartis a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) avait accordé au bimagrumab la désignation d’"avancée thérapeutique majeure" dans la myosite à inclusions. Cette désignation permet d’accélérer la procédure en vue d’une autorisation de mise sur le marché.

Les résultats d’un essai de phase II du bimagrumab

Un essai pilote américain de phase II du bimagrumab, mené par Novartis, a évalué l’efficacité, la tolérance et l’innocuité d’une seule injection de bimagrumab chez 14 personnes atteintes de myosite à inclusion, âgés de 40 à 80 ans. Onze participants ont reçu le bimagrumab et 3 le placebo.
Les résultats publiés en décembre 2014 montrent que, 2 mois après l’injection de bimagrumab, le volume des cuisses, mesuré à l’imagerie par résonance magnétique, ainsi que la distance de marche en 6 minutes sont augmentés de façon statistiquement significative, sans apparition d’effet secondaire.

Une phase d’extension, en ouvert, de cet essai est en cours pour évaluer les effets à long terme (3 ans) du bimagrumab. Les résultats au bout de 4 et 6 mois montrent la persistance de l’augmentation statistiquement significative de la distance de marche en 6 minutes des participants ayant reçu le bimagrumab.

Un essai de phase II/III du bimagrumab en cours

Suite à ces résultats encourageants, un essai international de phase II/III est en cours pour évaluer pendant un an les effets de trois doses (une forte, une moyenne et une faible) de bimagrumab chez 240 personnes atteintes de myosite à inclusions, dont 10 participants en France, déjà inclus. La fin de cet essai en double aveugle, contre placebo, est estimée pour décembre 2015.

Source

Treatment of sporadic inclusion body myositis with bimagrumab.
Amato AA1, Sivakumar K1, Goyal N1, David WS1, Salajegheh M1, Praestgaard J1, Lach-Trifilieff E1, Trendelenburg AU1, Laurent D1, Glass DJ1, Roubenoff R1, Tseng BS2, Greenberg SA2.
Neurology. 2014 (Nov). Pii : 10.1212/WNL.0000000000001070. [Epub ahead of print]

Sur Clinicaltrials.gov :
- Essai de phase II,
- Extension de la phase II,
- Essai de phase II/III.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 25/09/2016
Filtrer par date