Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 05/09/2012

Myosites : le point sur les immunosuppresseurs et immunomodulateurs

Une revue Cochrane mise à jour fait le point sur les traitements immunosuppresseurs et immunomodulateurs dans les dermatomyosites et les polymyosites.

Une mise à jour d’une revue Cochrane publiée en 2005 faisant une analyse critique des articles scientifiques appliqués aux essais cliniques pour évaluer les effets des traitements immunosuppresseurs et immunomodulateurs dans les dermatomyosites et les polymyosites a été publiée en août 2012.
Les auteurs ont retenu 10 essais, soit 4 de plus que la version de 2005, correspondant à un total de 258 participants. Les auteurs ont relevé que les études comportaient un faible nombre de participants ce qui pouvait créer des biais. Les 4 essais randomisés (les participants sont répartis par tirage au sort dans les différents groupes), contrôlés (qui compare l'efficacité de la substance testée à celle d'un placebo ou d'une substance active connue), comparant la plasmaphérèse et la leucaphérèse, l’eculizumab, l’infliximab ou l’azathioprine contre un placebo, ont tous montré des résultats négatifs. Concernant 3 des 4 essais comparant 2 immunosupresseurs (azathioprine et méthotrexate, ciclosporine et méthotrexate, ou méthotrexate intramusuculaire et méthotrexate oral avec azathioprine), aucune différence significative n’a été observée. Dans l’ensemble, les immunosuppresseurs se sont accompagnés d'effets secondaires importants. Les auteurs concluent à la nécessité de poursuivre les essais randomisés de qualité pour mieux évaluer le rapport bénéfices/effets secondaires.

Source

Immunosuppressant and immunomodulatory treatment for dermatomyositis and polymyositis.
Gordon PA, Winer JB, Hoogendijk JE, Choy EH.
Cochrane Database Syst Rev., 2012 (Aout).8 : CD003643.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 28/09/2016
Filtrer par date