Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 22/02/2016

SMA : résultats encourageants de l’essai de phase I du nusinersen

Mise en évidence de la bonne tolérance et de la sécurité du nusinersen (ou Ionis-SMNRx) d’une part et de l’injection par voie intrathécale d’autre part.

Le nusinersen

Le nusinersen, ou ISIS-SMNRx ou Ionis-SMNRX ou ISIS 396443, est un oligonucléotide antisens développé par le laboratoire Ionis Pharmaceuticals (anciennement Isis Pharmaceuticals) dans le but d’augmenter la production de protéine SMN fonctionnelle. Il a montré sa capacité à prévenir la perte de motoneurones et à allonger la durée de vie de souris modèles d’amyotrophie spinale proximale liée à SMN1 (SMA).
Ce candidat-médicament est en cours d’étude dans plusieurs essais cliniques où il est administré en injection unique, par voie intrathécale, directement dans le liquide céphalo-rachidien (ponction lombaire).

Un candidat-médicament bien toléré

Les résultats d’un essai de phase I d’une injection unique de différentes doses de nusinersen (1, 3, 6 et 9 mg) réalisé chez 28 enfants atteints de SMA âgés de 2 à 14 ans ont été publiés en février 2016. Ils confirment des résultats préliminaires présentés par Ionis Pharmaceuticals lors du Congrès de l’American Academy of Neurology en 2013.
Chaque dose de nusinersen testée a été bien tolérée par les participants. Les taux de nusinersen mesurés dans le sang et dans le liquide céphalo-rachidien étaient proportionnels à la dose administrée. Avec la dose de 9 mg, la fonction motrice, mesurée par l’échelle Hammersmith, a été significativement améliorée 3 mois après l’injection. Les scores de cette échelle ont continué de s’améliorer 9 à 14 mois après le traitement.
Afin de prolonger le suivi à plus long terme, une phase d’extension de cet essai est actuellement en cours chez 24 des 28 participants.

Une administration par voie intrathécale bien tolérée

Les oligonucléotides antisens ne peuvent pas traverser la barrière entre la circulation sanguine et le système nerveux central (la barrière hémato-encéphalique). C’est pourquoi, afin qu’ils puissent atteindre la moelle épinière et le cerveau, ils ont été injectés directement dans le liquide céphalo-rachidien, via une ponction lombaire (administration intrathécale). La ponction lombaire est une technique simple et bien rodée, qui peut être à l’origine de maux de tête et de douleur du dos.
Les 73 administrations de nusinersen intrathécales réalisées au cours de cet essai n’ont pas entrainé d’effet secondaire particulier en dehors de ceux provoqués habituellement par une ponction lombaire.
L’administration par voie intrathécale s’est donc avéré réalisable et bien tolérée chez l’enfant atteint de SMA.

Source

Results from a phase 1 study of nusinersen (ISIS-SMNRx) in children with spinal muscular atrophy.
Chiriboga CA, Swoboda KJ, Darras BT, Iannaccone ST, Montes J, De Vivo DC, Norris DA, Bennett CF, Bishop KM.
Neurology. 2016 (Fév).

Intrathecal Injections in Children With Spinal Muscular Atrophy: Nusinersen Clinical Trial Experience.
Haché M, Swoboda KJ, Sethna N, Farrow-Gillespie A, Khandji A, Xia S, Bishop KM.
J Child Neurol. 2016 (Jan).

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 01/07/2016
Filtrer par date