Des experts vous soutiennent, répondent à vos questions et vous orientent.

Maladies neuromusculaires
01 69 47 11 78

Maladies rares
01 56 53 81 36
www.maladiesraresinfo.org

Maladies rares et médicaments orphelins www.orphanet.fr

Emploi direct, prestataire, mandataire... : que choisir ?

Un dispositif adapté à votre situation

Le dispositif d’aides humaines à domicile mis en place dépend de chaque situation, des besoins à couvrir, de la façon dont on veut gérer ces interventions...

Quels aspects prendre en compte ?

Plusieurs critères interviennent dans le choix du ou des dispositifs d’aides humaines au(x)quel(s) recourir pour couvrir ses besoins en aides humaines à domicile : ses besoins, la part de responsabilité et l’autonomie que l’on souhaite prendre dans la gestion des aidants, le type de service dans son secteur géographique, le coût des prestations…

Vos besoins

Ils doivent être clairement identifiés avant de choisir comment les couvrir.

Les difficultés liées à la maladie (impact sur la mobilité, la respiration…), votre mode de vie et vos projets… conditionnent le nombre d’heures d’aides humaines dont vous avez besoin au quotidien. S’ils sont conséquents, par exemple un accompagnement 24h/24, il est souvent nécessaire de mixer les dispositifs. Cela permet d'avoir suffisamment de souplesse en fonction des circonstances et des moments de la semaine. Si le nombre d’heures est moins élevé, un seul dispositif peut permettre de couvrir les besoins.

L’administratif et le statut d’employeur

Êtes-vous prêt à assumer les aspects administratifs et la gestion en ressources humaines que nécessite l’emploi des aides humaines et être employeur à part entière ?

Être particulier employeur, c'est assurer le recrutement des aidants (identification des personnes, entretien d’embauche…), les formalités administratives (rédaction du contrat de travail, établissement des fiches de salaires, déclarations sociales, règlement des litiges éventuels…), etc. Si vous vous sentez prêt à le faire, l’emploi direct des aidants peut vous convenir.

Si tout cela vous parait fastidieux ou risqué, préférez le recours à un service prestataire ; ce dispositif est plus rassurant.

Si vous voulez garder la main sur le recrutement en vous déchargeant des autres formalités, vous pouvez opter pour un service mandataire ; cela implique quand même d'être juridiquement l’employeur. Avec certains services mandataires, il est possible d’ajuster la prestation en fonction de ses souhaits.

L'Autonomie

Quelle autonomie souhaitez-vous garder par rapport à la gestion des aidants qui interviennent chez vous ?

Avec un service prestataire, la marge de manœuvre est mince voire inexistante (les horaires sont peu ajustables, vous pouvez difficilement choisir vos aidants...). En emploi direct, l’autonomie est complète, dans le respect du code du travail, mais vous avez la responsabilité juridique d'être l'employeur de vos salariés. En passant par un service mandataire, vous êtes aussi employeur, mais la gestion administrative peut être allégée ce qui peut vous faire gagner du temps et de l'énergie.

Les services près de chez vous

L’abondance de professionnels ou de services d’aide à domicile dans le secteur géographique du domicile, le fait de pouvoir compter sur des personnes de son entourage ou non au cas où… Autant d'éléments qui entrent en ligne de compte. La répartition géographique oblige parfois à recourir à tel dispositif plutôt qu’à tel autre.

Le Coût des prestations

Les tarifs des prestations varient avec les dispositifs. La Prestation de compensation du handicap (PCH), élément « aide humaine » est versée par le Conseil départemental. Elle s’ajuste théoriquement au montant correspondant aux heures d'aides humaines nécessaires en fonction des formules choisies. Néanmoins, selon le statut des services prestataires, la totalité du montant peut ne pas être financée ce qui représente un reste à charge : c’est le cas si le service est non conventionné avec le Conseil départemental. En mandataire, les tarifs varient aussi selon les services et la teneur du mandat. De la même façon, l’emploi direct est à l’origine de nombreux restes à charges qui ne sont pas couverts par la PCH. Avant de choisir sa formule, il faut donc en tenir compte.

Le Service régional AFM-Téléthon de votre région peut vous aider à y voir plus clair et à faire les bons choix. Pensez à le contacter.

 

En savoir plus

L'emploi direct (de gré à gré) : http://www.greagre.asso.fr/
Être particulier employeur : http://www.particulieremploi.fr
Association française des aidants : http://www.aidants.fr/

 

 

Publié le : 01/12/2015

Des repères pour mieux gérer la maladie au quotidien

 

Les avancées de la recherche dans les maladies