Des experts vous soutiennent, répondent à vos questions et vous orientent.

Maladies neuromusculaires
01 69 47 11 78

Maladies rares
01 56 53 81 36
www.maladiesraresinfo.org

Maladies rares et médicaments orphelins www.orphanet.fr

La prévention pour éviter l’urgence

Gérer sa maladie limite les risques d’urgence

Un suivi médical régulier et une prise en charge adaptée à ses besoins contribuent à mieux contrôler la maladie et à limiter les urgences médicales.

Un suivi médical régulier, le respect de sa prise en charge au quotidien et une bonne hygiène de vie permettent de rester en bonne santé, de limiter l’aggravation de la maladie et d’éviter les situations d’urgence médicale.

Avoir un suivi médical régulier

Être suivi dans une consultation pluridisciplinaire neuromusculaire, dès le diagnostic de la maladie, est très important. Des bilans réguliers sont alors effectués par des médecins spécialistes et une prise en charge médicale ciblée est mise en place et réajustée au cours du temps.

Contacter la consultation neuromusculaire proche de votre domicile

Consulter son médecin en cas de symptômes inhabituels

Consulter son médecin en cas de manifestations inhabituelles permet d'en rechercher la cause avant toute aggravation et de réajuster la prise en charge médicale.

Quelques signes pour savoir quand consulter :

  • Encombrement bronchique à répétition, fatigue et maux de tête au réveil… sont des signes qui peuvent traduire une progression de l’insuffisance respiratoire.
  • Malaises récurrents, irrégularité des battements cardiaques, essoufflement, fatigue… sont des manifestations qui traduisent un dysfonctionnement cardiaque.
  • Douleurs à l’estomac, remontées acides, refus de manger… peuvent signaler des troubles digestifs.
  • Allongement du temps des repas, refus de manger, infections respiratoires récurrentes… peuvent signaler des troubles de la déglutition.

Adopter une bonne hygiène de vie

Une bonne hygiène de vie et la pratique de gestes de prévention contribue à limiter les facteurs de risques d’urgence médicale.

  • Prendre ses traitements et respecter sa prise en charge au quotidien (orthopédique, respiratoire...) permet de lutter contre l’aggravation de la maladie et de préserver le capital fonctionnel existant.
  • Adapter son alimentation (texture, type d’aliments…) permet d’éviter les fausse-route. Manger équilibré et boire suffisamment contribue à conserver un poids correct et à améliorer le transit intestinal... ce qui aide à limiter les urgences digestives.
  • Pratiquer la toux assistée régulièrement limite l’encombrement bronchique et le risque d’urgence respiratoire.
  • Se faire vacciner contre la grippe saisonnière chaque année et contre le pneumocoque tous les 5 ans évite les complications respiratoires.
  • Avoir une bonne hygiène dentaire et un suivi bucco-dentaire permet de limiter notamment le risque d'infections dentaires potentiellement nocives pour l'organisme.

 

Publié le : 27/06/2016

Des repères pour mieux gérer la maladie au quotidien

 

Les avancées de la recherche dans les maladies