Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

 

Loi du 11 février 2005 : « 15 ans après, promesses tenues ? » 

bandeau macaron loi 2005

#2

Accessibilité : les promesses de 2005

 

 

Article 41

 

 « Les dispositions architecturales, les aménagements et équipements intérieurs et extérieurs des locaux des installations ouvertes au public et des lieux de travail doivent être tels que ces locaux et installations soient accessibles à tous, et notamment aux personnes handicapées, quel que soit le type de handicap […]. »

Article 45

 

« Dans un délai de dix ans à compter de la date de publication de la présente loi, les services de transport collectif devront être accessibles aux personnes handicapées et à mobilité réduite. »

Les témoignages

 Cha

 

Charlotte, 29 ans, chef d'entreprise

« À chaque fois qu’une personne à mobilité réduite ne peut accéder à un lieu public, c’est une part de sa citoyenneté qui est amputée. »

Loi 2005 Charlotte

 

 « Ce n’est pas parce qu’on est en fauteuil qu’on n’a pas envie de sortir ! Malgré d’indéniables progrès, rencontrer des problèmes d’accessibilité dans les boutiques, les bars, les restaurants…. et dans les transports publics, c’est notre lot quotidien !  J’ai créé une plateforme de location de véhicules aménagés entre particuliers, mais c’est une solution par défaut, plus coûteuse que les transports en commun, et surtout, pas toujours adaptée aux trajets du quotidien. Or, sans accès aux transports publics du quotidien, impossible d’avoir accès à l’emploi et à une vie sociale. »

Nicolas, 44 ans, résident du programme d'habitat-services Gâte-Argent à Angers

« Après des années en institution, je vis chez moi et je suis ravi »

Loi 2005 Nicolas

« Après des années en institution, je vis chez moi et je suis ravi. Gâte-Argent est une résidence HLM accessible, avec quelques appartements adaptés aux personnes à mobilité réduite et une permanence sécurité que je peux appeler en cas de problème médical ou pour demander de l’aide. C’est rassurant et ça m’évite d’avoir des auxiliaires de vie chez moi 24 h sur 24. J’en ai juste le matin et le soir pour me lever, manger, etc., et quand je veux aller au cinéma, à un concert… Être citoyen, c’est choisir son lieu de vie. »

 

Découvrir l'ensemble des thématiques et témoignages

 

Promesses tenues ?

 

 

 

Le rêve d’une société entièrement accessible dix ans après la publication de la loi, est resté un rêve inaccessible ! Grâce à la Loi de 2005, certains lieux publics et transports sont devenus accessibles mais l’horizon d’une accessibilité réelle est sans cesse reculé, avec le report des dates limites de mise en conformité pourtant prévues par la loi. Pouvoir librement circuler est un préalable incontournable pour participer à la vie sociale et exercer une citoyenneté pleine et entière !

Qu'est ce que la loi de 2005 a changé dans votre quotidien ? Quels points faut-il encore améliorer selon vous ? Partagez votre expérience dans les commentaires de cette publication.