Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Loi du 11 février 2005 : « 15 ans après, promesses tenues ? » 

bandeau macaron loi 2005

#5

Participation : les promesses de 2005

 

 

 

 

Article 1

 « […], le service public de l’éducation assure une formation scolaire, professionnelle ou supérieure aux enfants, aux adolescents et aux adultes présentant un handicap ou un trouble de la santé invalidant. L’État met en place les moyens financiers et humains nécessaires à la scolarisation en milieu ordinaire des enfants, adolescents ou adultes handicapés.»

« Dans toutes les instances nationales ou territoriales qui émettent un avis ou adoptent des décisions concernant la politique en faveur des personnes handicapées, les représentants des personnes handicapées sont nommés sur proposition de leurs associations ». 

Les témoignages

 

 

Céline, 44 ans, chargée des revendications à la délégation AFM-Téléthon de l'Ardèche. 

« Quand je ne suis pas auprès d’élèves pour leur apporter un soutien scolaire, je représente la voix des personnes en situation de handicap dans différentes instances locales. C’est essentiel ! » 

Loi 2005 Céline

« Pour défendre les acquis de la loi de 2005, qui sont sans cesse remis en cause, et pour faire bouger la société, il faut absolument que les personnes directement concernées par le handicap se mobilisent. C’est essentiel d’être présent dans les différentes instances décisionnelles, comme à la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées de la MDPH par exemple. L’avenir des personnes s’y joue en un coup de tampon. Être soi-même malade est une vraie force pour faire valoir la réalité de leurs besoins et le respect de leurs choix de vie. »

Ali, 44 ans, représentant des personnes en situation de handicap

« Il est indispensable de porter la voix des malades dans les instances locales. »

Loi 2005 Ali

« Dans mon département, nous avons créé un collectif d’environ 200 associations œuvrant dans le champ du  handicap, qui a élu des délégués chargés de se relayer dans les commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). J’en fais partie. Je veille à ce que les réponses soient en phase avec les besoins des personnes. Sur la Prestation de Compensation du Handicap, par exemple, nous parvenons en général à infléchir les décisions inadaptées à la situation des demandeurs. »

 

Découvrir l'ensemble des thématiques et témoignages

 

Promesses tenues

 « […], le service public de l’éducation assure une formation scolaire, professionnelle ou supérieure aux enfants, aux adolescents et aux adultes présentant un handicap ou un trouble de la santé invalidant. L’État met en place les moyens financiers et humains nécessaires à la scolarisation en milieu ordinaire des enfants, adolescents ou adultes handicapés.

 

 

En 2005, les associations de personnes en situation de handicap ont joué un rôle déterminant dans la construction de cette grande Loi dont la République pouvait être fièreEn 2005, les associations de personnes en situation de handicap ont joué un rôle déterminant dans la construction de cette grande Loi dont la République pouvait être fière. 

Depuis 2005, des milliers de militants associatifs, citoyens en situation de handicap, ont consacré des millions d’heures de travail bénévole au sein d’instances publiques pour défendre et garantir l’accès aux droits pour tous. Sans eux, les atteintes aux droits auraient été encore plus fréquentes. Le combat doit continuer !