Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 23/04/2020

Covid-19 : la kiné à distance, c’est désormais possible !

Un nouvel arrêté autorise les télé-séances de kinésithérapie, soit un moyen supplémentaire d’éviter leur interruption en dépit de la pandémie. Les précisions de Christian Devaux, kinésithérapeute-conseil à l’AFM-Téléthon.

La rééducation constitue un élément-clé pour prévenir ou empêcher les complications orthopédiques et respiratoires des maladies neuromusculaires... à condition d’être régulière ! Mais comment faire à l’heure du confinement pour cause de pandémie ?

Depuis le 18 avril dernier et la publication d’un arrêté dédié, deux solutions s’offre à vous : soit le kinésithérapeute vient à votre domicile, soit il réalise la séance à distance par vidéotransmission. Ce nouveau type de « télésoin » peut s’appliquer à la rééducation orthopédique comme respiratoire, à la condition toutefois que l’évaluation initiale du malade par le kinésithérapeute ait été déjà réalisée, en présentiel. Il ne nécessite pas de matériel compliqué : un ordinateur avec webcam et connexion internet, une smartphone ou une tablette suffit. Les télé-séances sont facturées par le kinésithérapeute, et remboursées à 100% par l’Assurance maladie.

Des bénéfices et des risques différents

Pour Christian Devaux, kinésithérapeute-conseil à la Direction des Actions médicales de l’AFM-Téléthon :

  • La rééducation des personnes atteintes d’une maladie neuromusculaires ne doit pas être interrompue sur une longue période. A défaut, l’état de santé peut se dégrader, avec le risque d’une hospitalisation à court ou moyen terme.
  • Les séances doivent de préférence avoir lieu à domicile pour un bénéfice optimal, mais le kinésithérapeute doit appliquer de façon stricte les mesures barrière et donc notamment disposer d’équipements de protection adaptés (masque chirurgical, gants, surblouse pour la kinésithérapie respiratoire...). La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande également de privilégier à domicile les techniques qui évitent les contacts corporels entre le professionnel de santé et la personne malade (rééducation actives ou auto-passives).
  • La réalisation des séances à distance représente une alternative qui supprime le risque de contamination pour le kinésithérapeute comme pour le malade neuromusculaire et ses proches. Elle nécessite la présence d’un parent ou d’un adulte autorisé aux côtés du malade s’il est mineur, et d’un aidant si le malade est en perte d’autonomie. Pour gagner en efficacité, ces télé-séances peuvent s’appuyer sur les fiches pratiques kinésithérapie publiées par l’AFM-Téléthon. Ces « tutos » pour les aidants expliquent (avec photos) les exercices à réaliser, que le kinésithérapeute pourra superviser à distance.

Vous avez une question sur la kinésithérapie ?

N’hésitez pas à contacter la ligne accueil familles au 0 800 35 36 37 (service et appel gratuits) ou votre référent parcours de santé.

Vous recherchez un kinésithérapeute disponible pour des soins à domicile ?

Des plateformes internet ont été créées dans différentes régions, et notamment en :

Sources

En savoir plus Fiche pratique - Recommandations Covid-19 : les séances de kinésithérapie à domicile

 

Retrouvez toutes les informations à connaître sur le coronavirus

 

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 27/06/2020
Filtrer par date