Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 07/12/2021

Covid-19 : vaccination des enfants les plus fragiles à partir du 15 décembre

Comme recommandé par la Haute Autorité de Santé, le gouvernement annonce l’ouverture de la vaccination contre la Covid-19 aux enfants de 5 à 11 ans atteints de certaines maladies chroniques.

L’Agence européenne du médicament a autorisé le 25 novembre dernier le vaccin anti Covid-19 de Pfizer pour les enfants âgées de 5 à 11 ans. La Haute Autorité de Santé (HAS) lui a emboité partiellement le pas le 30 novembre, recommandant d’ouvrir la vaccination à certains enfants de cette tranche d’âge, à une dose adaptée, de10 µg au lieu de 30. Le gouvernement a confirmé ce choix le 6 décembre.

Pour raison de santé

Dans un communiqué de presse, la HAS précise que sa préconisation concerne les enfants à risque de développer une forme grave de Covid-19 et de décéder, soit notamment ceux atteints de maladies cardiaques, respiratoires (y compris l’asthme sévère sous traitement continu) ou hépatiques chroniques, de maladies neurologiques, d’immunodéficience (y compris provoquée par des médicaments), d’obésité, de diabète, cancer du sang, drépanocytose, trisomie 21, cancer récent, maladie rénale chronique, handicap neurologique… Ils seraient autour de 360 000 en France.
La HAS recommande aussi de « permettre aux médecins spécialistes d’organes et des maladies rares de proposer la vaccination au cas par cas, à partir d’une évaluation individuelle du bénéfice-risque de la vaccination, s’ils estiment que l’enfant est particulièrement vulnérable face à une infection par le SARS-CoV-2, sans attendre de données publiées spécifiques ».
À ce stade, une majorité de neuropédiatres de la filière des maladies rares neuromusculaires Filnemus envisage de préconiser la vaccination des enfants de 5 à 11 ans qu’ils suivent. Ils précisent néanmoins que chaque cas est particulier et que « le médecin référent est le mieux à même de déterminer le niveau de fragilité d’un enfant donné ».

Proches d’une personne à risque

La vaccination contre la Covid-19 devient également recommandée aux enfants de 5 à 11 ans qui vivent dans l’entourage d’une personne immunodéprimée, par exemple sous traitement immunosuppresseur fort pour une myasthénie auto-immune ou une myosite, ou d’une personne vulnérable et qui n’a pas pu être vaccinée. C’est la stratégie dite « de cocooning », déjà conseillée à partir de l’âge 11 ans.
Le gouvernement se prononcera ultérieurement sur la pertinence d’élargir la vaccination contre la Covid-19 à tous les enfants âgés de 5 à 11 ans. Dans l’attente et au regard de la reprise épidémique actuelle, le renforcement des mesures de prévention (gestes barrières, aération des locaux…) s’impose, notamment en milieu scolaire.

Source
Covid-19 : la HAS recommande la vaccination des enfants fragiles
Haute Autorité de Santé
Communiqué de presse, 30 novembre 2021

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 23/01/2022
Filtrer par date