Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 20/09/2021

Dermatomyosite réfractaire : un essai à succès pour le tofacitinib

Inhibiteur de janus kinases, le tofacitinib a atteint ses objectifs dans le cadre d’une étude pilote menée aux États-Unis et de son extension.

L’ampleur de l’essai clinique reste modeste mais ses résultats sont encourageants. Après 12 semaines de traitement par tofacitinib (Xeljanz®) à raison d’un comprimé par jour, 10 personnes atteintes de dermatomyosite résistante aux médicaments habituels ont connu une amélioration significative de leur maladie mesurée par un score qui intègre, notamment, une évaluation de la force musculaire et de l’activité de la maladie.
C’était le critère principal de cette étude pilote. Il a été atteint par 100% des participants. Bien toléré, le tofacitinib a également entrainé une amélioration significative des lésions de la peau chez les 10 participants. Sept d’entre eux ont poursuivi le traitement dans le cadre d’une extension d’une durée de près de deux ans, pendant lesquels les effets positifs du tofacitinib ont perduré.

Les janus kinases, une cible argumentée

Les bons résultats de cet essai clinique s’ajoutent à ceux de rapports de cas isolés ou de petites séries de personnes atteintes de dermatomyosite réfractaire et traitées avec succès par tofacitinib.
Ce médicament est déjà prescrit dans d’autres maladies (polyarthrite rhumatoïde, rectocolite hémorragique...). Il inhibe des janus kinases, des enzymes nécessaires à l’activation de certaines voies de signalisation impliquant des interférons et pouvant aboutir à une inflammation chronique. Or la dermatomyosite serait une maladie des interférons. En 2018, une équipe de l’Institut de myologie (Paris) soutenue par l’AFM-Téléthon avait contribué à démontrer l’intérêt d’un autre inhibiteur de janus kinase (ruxolinitib) dans la dermatomyosite résistante aux traitements habituels.
Deux nouveaux essais cliniques devraient bientôt démarrer, l’un en France (nommé BIRD) et l’autre au Royaume-Uni (MYOJAK) pour évaluer un autre JAKi, le baricitinib, dans la dermatomyosite.

Sources
Study of Tofacitinib In Refractory Dermatomyositis (STIR): An open label pilot study of 10 patients
Paik JJ, Casciola-Rosen L, Shin JY et al.
Arthritis Rheumatol. 2020 Dec 1.

Long Term Extension Study of Tofacitinib in Refractory Dermatomyositis.
Paik JJ, Shneyderman M, Gutierrez-Alamillo L et al.
Arthritis Rheumatol. 2021 Aug 9.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 17/10/2021
Filtrer par date