Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 20/12/2021

Deux tiers des personnes atteintes de myopathies des ceintures souffriraient de douleurs chroniques

Selon une étude danoise, près de 66% des patients atteints de dystrophies musculaires des ceintures (LGMD) déclarent avoir mal au long cours, contre 16% dans la population générale.

En Janvier 2020, le Centre national danois de réadaptation pour les maladies neuromusculaires a réalisé une étude auprès de 121 patients adultes atteints de LGMD et âgés de 19 à 86 ans, la première de cette ampleur, pour caractériser la présence de douleurs et leur impact.

Des douleurs chroniques fréquentes

Les résultats montrent que 65,7% des participants ont des douleurs chroniques, c’est-à-dire présentes depuis plus de trois mois. Elles sont quotidiennes, voire constantes, dans près de 45% des cas et se localisent le plus souvent dans le bas du dos (57% des cas) et le cou (48% des cas).

Un impact sur la santé psychologique

Les douleurs persistantes ont, selon les participants, une interférence modérée avec leurs activités quotidiennes. En revanche, elles s’associent à une fréquence beaucoup plus élevée d’anxiété et de dépression, ainsi qu’à une moins bonne qualité de vie, en comparaison de la population générale.

En parler, pour une prise en charge optimale

Les personnes atteintes de LGMD et qui présentent des douleurs sont incitées à en faire part aux professionnels de santé qui les suivent. Ces derniers pourront leur proposer des prises en charge ciblées (médicaments antalgiques, kinésithérapie, exercice physique…) destinées à améliorer leur confort physique et psychologique.

Source
Prevalence of chronic pain in a national cohort of patients with limb-girdle muscular dystrophy: a cross-sectional study.
Stokholm RN, Handberg C, Knudsen LF.
Disabil Rehabil. 2021 Nov 15:1-9.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 25/01/2022
Filtrer par date