Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 09/08/2015

DM1 : tâches domestiques et capacité fonctionnelle du membre supérieur

Mise en évidence du retentissement de la gêne fonctionnelle du membre supérieyr sur les tâches domestiques dans la maladie de Steinert

Dans la maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1, DM1), l’isolement social est une réalité et a de multiples causes. De même, les personnes atteintes de DM1 ont souvent des restrictions dans leurs habitudes de vie, notamment pour la réalisation de tâches domestiques ou d’autres tâches de la vie courante, comme le travail ou les loisirs.
Dans un article publié en juin 2015, des chercheurs québécois relatent les résultats d’une enquête portant sur les activités ménagères de 200 adultes concernés par une forme classique de la maladie de Steinert, âgés en moyenne de 47 ans. Une partie d’un questionnaire déjà validé pour les actes de la vie courante, le LIFE-H, a été utilisé à cet effet. L’originalité de l’étude tient dans la passation concomitante de tests fonctionnels du membre supérieur (comprenant entre autres des mesures dynamométriques au niveau des mains et des doigts, des mesures de dextérité...) et aboutissant à la mise den évidence d’une corrélation entre l’importance de la gêne fonctionnelle des membres supérieurs et la difficulté à réaliser les tâches ménagères. Les auteurs estiment en conséquence que la détection de troubles de la force de préhension manuelle est un bon indicateur pour orienter le patient vers des professionnels de rééducation et d’accompagnement.

Source

Assessing upper extremity capacity as a potential indicator of needs related to household activities for rehabilitation services in people with myotonic dystrophy type 1.
Raymond K, Auger LP, Cormier MF, Vachon C, St-Onge S, Mathieu J, Noreau L, Gagnon C.
Neuromuscul Disord., 2015 (Juin).

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 22/09/2018
Filtrer par date