Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 30/09/2021

DMD : Crispr-cas9 à la rescousse des cellules cardiaques

La technique d’édition du génome Crispr-Cas9 a permis de restaurer la fonction de cellules musculaires cardiaques issues de cellules souches d’un malade atteint de DMD.

Dans la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD), la dégénérescence touche aussi les cellules musculaires cardiaques ce qui provoque à termes une cardiomyopathie. La technique d’édition du génome Crispr-Cas9 est une piste thérapeutique à l’étude pour améliorer le fonctionnement du cœur. Cette technique vient réparer directement le gène DMD, là où se trouve l’anomalie en cause de la maladie, pour permettre à nouveau la fabrication de dystrophine dans les cellules.

Une amélioration du fonctionnement des cellules cardiaques

Des chercheurs américains ont utilisé cette technique pour tenter de rendre à nouveau fonctionnelles des cellules cardiaques malades. Ils l’ont appliquée à des cellules souches pluripotentes induites (iPS) issues d’un malade atteint de DMD, ayant une délétion de l’exon 44 du gène DMD.
Après traitement de ces cellules iPS par Crispr-Cas9, des lignées de cellules « réparées » ont été différenciées en cellules musculaires cardiaques adultes (cardiomyocytes). Les chercheurs ont montré que ces cardiomyocytes produisent bien une dystrophine plus courte et ont une morphologie, une structure et un fonctionnement contractile presque normaux, sans arythmie, équivalents à ceux des cellules cardiaques contrôles d’une personne non atteinte de DMD.

Une approche qui fonctionne également chez la souris

Parallèlement, ils ont montré que l’injection de ce produit Crispr-Cas9 à des souris nouveau-nées modèles de DMD, présentant une cardiomyopathie, permet de corriger la dystrophine et d’atténuer les anomalies cardiaques chez les souris âgées de 18 à 22 mois

Si ces travaux sont encore très en amont d’une mise en œuvre chez l’homme, ils permettent néanmoins de montrer la faisabilité de la technique sur des cellules cardiaques.

Source
Cardiac Myoediting Attenuates Cardiac Abnormalities in Human and Mouse Models of Duchenne Muscular Dystrophy.
Atmanli A, Chai AC, Cui M, Wang Z, Nishiyama T, Bassel-Duby R, Olson EN.
Circ Res. 2021 Sep 3;129(6):602-616.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 21/10/2021
Filtrer par date