Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 28/07/2020

DMD : un nouveau marqueur de la réponse aux corticoïdes

Une équipe du laboratoire Généthon met en évidence dans la myopathie de Duchenne un lien entre les glucocorticoïdes et la fonction des mitochondries.

Dans la myopathie de Duchenne (DMD), la perte en dystrophine entraine notamment une déstabilisation de la membrane des cellules musculaires ainsi qu’un dysfonctionnement des mitochondries. Des travaux ont aussi mis en évidence une variation du taux de certains micro-ARN dans le sang de personnes atteintes de DMD, relargués par les cellules musculaires en dégénérescence.

Une équipe de Généthon a mis en évidence une dérégulation d’un micro-ARN, le miR-379, dans des biopsies musculaires du chien GRMD, le modèle canin de la maladie. Le miR-379 interviendrait dans le métabolisme mitochondrial de la cellule musculaire. Il est également connu pour être sensible au traitement par glucocorticoïdes, un des traitements utilisés dans la DMD dont le mode d’action n’est cependant pas encore bien compris. Les chercheurs ont ensuite montré dans un modèle de cellules et de souris atteintes de DMD que la prise de glucocorticoïdes permet de rétablir l’expression de miR-379 et améliore la fonction des mitochondries. Ils suggèrent un lien entre la prise de glucocorticoïdes et la réponse mitochondriale dans la DMD.

Source
miR-379 links glucocorticoid treatment with mitochondrial response in Duchenne muscular dystrophy.
Sanson M, Vu Hong A, Massourides E, Bourg N, Suel L, Amor F, Corre G, Bénit P, Barthélémy I, Blot S, Bigot A, Pinset C, Rustin P, Servais L, Voit T, Richard I, Israeli D.
Sci Rep. 2020 (Juin). 10(1):9139.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 09/08/2020
Filtrer par date