Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 06/07/2021

DMD : premiers résultats du tamoxifène

Les résultats d’un essai israélien du tamoxifène dans la myopathie de Duchenne montrent une bonne tolérance du produit et des effets positifs moteurs et respiratoires chez une partie des participants.

Le tamoxifène est un anti-œstrogène utilisé dans le traitement de certains cancers comme le cancer du sein. Ses effets sont évalués dans la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD), Cette piste thérapeutique repose sur des résultats obtenus chez des souris mdx modèle de la DMD traitées avec le tamoxifène, qui ont montré une amélioration de leur force musculaire et une réduction de la fibrose cardiaque.
Une équipe israélienne a également administré durant 6 mois, à titre compassionnel (hors AMM) du tamoxifène chez 3 garçons atteints de DMD et a constaté une amélioration leur état. Cette même équipe vient de publier les résultats d’un essai de phase I terminé, qui a évalué le candidat-médicament chez 13 garçons atteints de DMD.

Une préservation des capacités fonctionnelles chez certains participants

Dans cet essai qui a démarré fin 2016, 13 garçons âgés de 6 à 14 ans, ambulants, ont été traités avec 20 mg/jour de tamoxifène en comprimés pour une durée de 3 ans, tout en continuant de recevoir un traitement par corticoïdes initié avant l’inclusion dans l’essai.

Pour 7 de ces patients, âgés de 7 à 10 ans au moment de l’inclusion, et dont les caractéristiques étaient appropriés pour l’analyse statistique, les résultats fonctionnels moteurs et respiratoires après un an de traitement avec le tamoxifène ont été comparés à des données de garçons atteints de DMD non traités (même âge, même situation motrice), suivis 12 mois dans une étude d'histoire naturelle.
Les résultats montrent que :
- le score fonctionnel (échelle NSAA) des 7 garçons traités a augmenté de 0,6 point contrairement au score moyen des 60 garçons contrôles qui a diminué de 4,6 points ;
- le temps pour monter 4 marches est resté stable chez les 7 participants sous tamoxifène.
- le gain de distance de marche parcourue en 6 minutes est en moyenne de 22 mètres chez les enfants traités alors que cette distance décline de 28 mètres chez les contrôles, sans pour autant que cette différence soit statistiquement significative. Cette distance n’a décliné chez aucun des garçons traités durant tout l’essai.
- la fonction respiratoire s’est améliorée avec une augmentation de la capacité vitale (qui traduit la qualité respiratoire), tandis que dans le groupe contrôle elle a diminué en un an, même si cette différence n’est pas statistiquement significative sur la durée de l’essai.

Peu d’effets indésirables

Un léger gonflement des seins (gynécomastie) a été observé chez quatre garçons parmi les 13 inclus. Cet effet traduit l’action du tamoxifène au niveau des récepteurs aux œstrogènes durant la puberté. Aucun autre effet secondaire n’a été observé.

Source
Safety and clinical outcome of tamoxifen in Duchenne Muscular Dystrophy.
Tsabari, R., Simchovitz, E., Lavi, E., Eliav, O., Avrahami, R., Ben-Sasson, S., & Dor, T.
Neuromuscular Disorders. https://doi.org/10.1016/j.nmd.2021.05.005
Available online 5 June 2021

Myology 2019 | Olivier Dorchies et la myopathie de Duchenne

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 24/09/2021
Filtrer par date