Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 20/07/2017

DMD : publication des résultats de l’essai ACT DMD évaluant l’ataluren

L’ataluren (Translarna) est efficace pour un sous-groupe de participants encore capables de marcher de 300 à 400 m au début de l’essai.

L’essai ACT DMD

L’essai ACT DMD est un essai de phase III, randomisé, en double aveugle, contre placebo, de l’ataluren (Translarna), une molécule capable de passer outre les codons STOP du gène DMD pour restaurer la production d'une dystrophine fonctionnelle. Mené par le laboratoire PTC Therapeutics, il s’est déroulé dans 18 pays, y compris en France. Il a impliqué 228 patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne (DMD), âgés de 7 à 16 ans et encore ambulants. Pendant 48 semaines, les participants ont reçu soit l’ataluren (40 mg/kg/jour), soit le placebo.

L’ataluren, efficace pour un sous-groupe de participants

Les résultats de cet essai publiés en juillet 2017 n’ont pas permis de mettre en évidence une différence significative de la distance parcourue au test de 6 minutes de marche entre les participants traités par l’ataluren et ceux ayant reçu le placebo.
En revanche, cette différence est significative pour un sous-groupe de participants qui étaient encore capables de marcher de 300 à 400 mètres au début de l’essai. Ces résultats, qui s’ajoutent à ceux obtenus lors d’un essai de phase IIb de l’ataluren, amènent les auteurs à conclure que l’ataluren entraine un bénéfice clinique, en préservant la fonction musculaire, une conclusion qui doit être confirmée par des essais cliniques plus longs.

Une efficacité à confirmer

D’autres études sont en cours pour confirmer cette efficacité à plus long terme :
-    un essai de phase III d’une durée de 72 semaines chez 250 participants de plus de 5 ans aux États-Unis qui vient de démarrer.
-    une étude de l’ataluren à long terme (étude PTC Pass) en cours en France, en Allemagne, en Autriche, en Israël et en Suède, pour étudier pendant 5 ans la sécurité d’utilisation, l'efficacité et les conditions de prescription de l’ataluren en pratique clinique.
Par ailleurs, l’ataluren est en cours d’évaluation aux États-Unis chez des enfants plus jeunes (de 2 à 5 ans) atteints de DMD, dans un essai de phase II.

L’ataluren bénéficie depuis le 31 juillet 2014 d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) conditionnelle européenne qui concerne les garçons atteints de DMD, âgés de plus de 5 ans, ambulants et porteurs d’une anomalie du gène DMD de type « codon stop ». L’AMM définitive dépendra de l’issue de ces essais.

Source

Ataluren in patients with nonsense mutation Duchenne muscular dystrophy (ACT DMD): a multicentre, randomised, double-blind, placebo-controlled, phase 3 trial.
Craig M McDonald, Craig Campbell, Ricardo Erazo Torricelli, Richard S Finkel, Kevin M Flanigan, Nathalie Goemans, Peter Heydemann, Anna Kaminska, Janbernd Kirschner, Francesco Muntoni, Andrés Nascimento Osorio, Ulrike Schara, Thomas Sejersen, Perry B Shieh, H Lee Sweeney, Haluk Topaloglu, Már Tulinius, Juan J Vilchez, Thomas Voit, Brenda Wong, Gary Elfring, Hans Kroger, Xiaohui Luo, Joseph McIntosh, Tuyen Ong, Peter Riebling, Marcio Souza, Robert J Spiegel, Stuart W Peltz, Eugenio Mercuri, the Clinical Evaluator Training Group*, and the ACT DMD Study Group*
The Lancet. 2017 (Juil).

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 18/12/2017
Filtrer par date