Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 16/03/2021

Duchenne : l’eteplirsen semble toujours efficace après 4 ans

De nouveaux résultats de l’eteplirsen (EXONDYS51) montrent un ralentissement de la perte de la marche chez les participants traités chaque semaine pendant 4 ans.

L’eteplirsen (EXONDYS51) est un oligonucléotide anti-sens qui cible le saut d’exon 51 du gène DMD. Développé par le laboratoire Sarepta Therapeutics, c’est la première molécule de cette nature à avoir reçu une autorisation de mise sur le marché (AMM) aux États-Unis dans la dystrophie musculaire de Duchenne en 2016. Si l’eteplirsen permet la fabrication de dystrophine dans le muscle (la protéine s’accumulant avec le temps de traitement), il peine encore à montrer une efficacité fonctionnelle significative.

Conserver la marche plus longtemps

Des résultats après 4 ans de traitement hebdomadaire avec l’eteplirsen viennent d’être publiés dans le Journal of Neuromuscular Diseases. Ils portent sur les données obtenues au test de 6 minutes de marche dans le premier essai de l’eteplirsen qui incluait 12 participants âgés de 7 à 13 ans et marchants au moment de l’inclusion, comparés aux données d’histoire naturelle de la maladie chez des garçons atteints de DMD, non traités et issus des registres DMD Italien et Belge. Si après un an de traitement, 17% des participants (2/12) avaient perdu la marche, tous les autres marchaient encore après 4 ans de traitement, y compris ceux âgés de plus de 14 ans (4/12). En moyenne, ces participants pouvaient parcourir 196,3 mètres de plus que la cohorte non traitée, une différence significative. En comparaison, l’âge moyen de la perte de la marche était de 13 ans dans la cohorte non traitée, issue des registres.
La différence de score obtenue à l’échelle NSAA après 3 ans de traitement ne s’est pas avérée significative et les données après 4 ans n’ont pu être obtenues.
Les résultats de cette étude sont à prendre avec prudence en raison d’une comparaison, non pas directe à un groupe placebo, mais à un groupe non traité externe à l’étude.
D’autres essais de l’eteplirsen sont en cours, dont un en France, pour évaluer son efficacité dans la DMD et entériner l’AMM obtenue en 2016.

Source
Comparison of Long-term Ambulatory Function in Patients with Duchenne Muscular Dystrophy Treated with Eteplirsen and Matched Natural History Controls
Jerry R Mendell, Navid Khan, Nanshi Sha, Helen Eliopoulos, Craig M McDonald, Nathalie Goemans, Eugenio Mercuri, Linda P Lowes, Lindsay N Alfano, Eteplirsen Study Group. J Neuromuscul Dis.
DOI: 10.3233/JND-200548

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 18/10/2021
Filtrer par date