Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 04/10/2019

Dysferlinopathie : étude du losartan chez la souris

Étudié dans deux modèles de souris atteintes de dysferlinopathie, le losartan n’a pas montré de bénéfice sur leurs muscles.

Le losartan est un médicament utilisé dans le traitement de l’hypertension artérielle. Des études ont montré qu'il pouvait diminuer la fibrose de muscles dystrophiques. Il est aussi proposé comme piste thérapeutique et étudié dans la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD).
Dans un article publié en août 2019, des chercheurs canadiens ont étudié l’effet du losartan dans deux souris modèles de dysferlinopathie, l’un avec un phénotype sévère, l’autre moins. A la grande surprise des auteurs, l’administration du losartan s’est avérée délétère sur plusieurs groupes musculaires, notamment le quadriceps et le triceps brachial. Ceci s’accompagnait en outre d’une augmentation du cholestérol et des triglycérides sanguins. Ces données tendraient à prouver que la physiopathologie des dysferlinopathies diffère de celles des autres formes de dystrophie musculaire.

Source
Angiotensin II receptor blocker losartan exacerbates muscle damage and exhibits weak blood pressure-lowering activity in a dysferlin-null model of Limb-Girdle muscular dystrophy type 2B.
White Z, Milad N, Tehrani AY, Chen WW, Donen G, Sellers SL, Bernatchez P.
PLoS One. 2019 Aug 12;14(8):e0220903. doi: 10.1371/journal.pone.0220903. eCollection 2019.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 13/12/2019
Filtrer par date