Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Publié le : 26/02/2017

Maladie de Steinert : une étude des troubles cognitifs sur 9 ans

Une étude soutenue par l’AFM-Téléthon rapporte des troubles cognitifs plus évolutifs dans les formes à révélation tardive que dans les autres formes de DM1.

Une atteinte cognitive est fréquemment rapportée dans la maladie de Steinert, surtout dans les formes congénitales et les formes de l’enfance. A l’âge adulte, cette atteinte est plus subtile et d’expression polymorphe, faisant discuter l’hypothèse d’une atteinte primitive du système nerveux central (SNC).
Dans une étude rapportée en janvier 2017 et soutenue par l’AFM-Téléthon, des chercheurs canadiens se sont intéressés à une population de plus de 40 ans : 90 adultes atteints d’une forme classique de DM1 et 25 ayant une forme à révélation tardive. Des comparaisons de tests neuropsychologiques (explorant le niveau intellectuel mais aussi le fonctionnement cognitif) ont pu être réalisées à neuf ans d’intervalle et plaident pour le caractère évolutif des troubles cognitifs observés dans cette tranche d’âge (surtout dans la forme à révélation tardive), et ceci indépendamment du niveau intellectuel initial et surtout du nombre de triplets CTG mesuré dans le sang. Ces données constituent un argument supplémentaire en faveur de l’existence d’un processus évolutif au niveau du SNC.

Source

Cognitive decline over time in adults with myotonic dystrophy type 1: A 9-year longitudinal study.
Gallais B, Gagnon C, Mathieu J, Richer L.
Neuromuscul Disord., 2017 (Janv).

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 22/11/2017
Filtrer par date