Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 18/03/2020

Masques de protection : réapprovisionnement à venir pour les centres médico-sociaux

Suite à l’interpellation des associations dont l’AFM-Téléthon, un arrêté du 16 mars le prévoit enfin.

Des masques bientôt disponibles dans les centres médicaux-sociaux et pour les aides à domicile 

Dès vendredi 13 mars, l’AFM-Téléthon a interpellé Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, sur l’absence de masques de protection pour les aidants professionnels ou familiaux des malades neuromusculaires, ainsi que pour son établissement de soins renforcés Yolaine de Kepper à Angers. L’arrêté du 6 mars 2020, d’application du décret de réquisition des produits de santé nécessaires dans le cadre de la lutte contre le virus Covid19, ne mentionnait pas ces populations dans la liste des bénéficiaires.

Un arrêté du 16 mars a corrigé cela et ouvre la possibilité pour les aidants à domicile employés par des personnes à risque de pouvoir disposer de masques. D’après les informations des autorités, ces masques seraient en train d’être livrés dans les pharmacies et devraient normalement être disponibles sur l’ensemble du territoire d’ici la fin de la semaine. La distribution est assurée gratuitement par les officines.

Lire aussi : Covid-19 - Aides à domicile : vos questions/nos réponses

Pour les intervenants relevant de services prestataires, c’est le service qui les mettra à disposition de ses salariés. Pour les salariés en emploi direct, c’est le salarié qui pourra se les procurer auprès d’une pharmacie sur présentation d’un justificatif permettant de prouver qu’il intervient auprès d’une personne fragile. A ce jour, il n’y a pas de liste officielle de pièces justificatives. Nous vous conseillons donc que les auxiliaires de vie utilisent un bulletin de salaire accompagné d’un document de la MDPH ou du Conseil départemental montrant que la personne en situation de handicap est bénéficiaire de la PCH aides humaines, de l’ACTP ou d’un complément d’AEEH.

En cas de difficultés, tout autre document médical permettant d’attester de la fragilité de la personne peut également être utilisé.  A ce stade les aidants familiaux non-salariés confinés dans un cadre familial, ne sont pas explicitement visés par cet arrêté. Cependant, pour les aidants bénéficiaires d’une « PCH dédommagement familial » ou d’une « AEEH complément 5 ou 6 » la production de ces justificatifs peut être mise en avant et pourrait permettre au cas par cas l’obtention de masques.

Lire aussi : Covid-19 : recommandations pour les malades neuromusculaires au 17 mars

Découvrez également les guides d'exigences minimales,  de méthodes d'essais, de confection et d'usage des masques

Guide d'exigences minimales (PDF)

Guide annexes (patrons) (PDF)

Par ailleurs, en cas de pénurie, l’AFM-Téléthon rappelle que le système D est mieux que rien. À défaut d’autres options et dans l’attente de l’obtention de masques en pharmacie, un masque en tissu ou avec filtre à café peut être raisonnablement utilisé. N’oubliez pas non plus les gestes barrières, en particulier le lavage fréquent des mains. 

 Retrouvez toutes les informations à connaître sur le coronavirus

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 27/10/2020
Filtrer par date