Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 06/07/2018

Myasthénie auto-immune : résultats de l’essai français FORCE

Les résultats de l’essai FORCE évaluant les effets du rituximab dans la myasthénie réfractaire ont été publiés.

L’essai FORCE

L’essai FORCE est un essai pilote de phase II coordonné par le Pr O. Benveniste (Paris) et soutenu par l’AFM-Téléthon. Son objectif a consisté à évaluer les effets du rituximab sur 12 mois dans la myasthénie généralisée avec auto-anticorps dirigés contre les récepteurs de l’acetylcholine (12 participants) et dans la myosite avec auto-anticorps anti-synthétase (12 participants), réfractaires aux traitements habituels.
Le rituximab est un médicament qui réduit la quantité de lymphocytes B (et donc la production d’auto-anticorps), déjà utilisé dans le traitement de certains cancers et maladies auto-immunes.

Une tendance à améliorer la fonction musculaire

Après la publication des résultats de l’essai FORCE dans la myosite avec auto-anticorps anti-synthétase, les résultats concernant les participants atteints de myasthénie généralisée réfractaire ont été publiés dans le Journal of Neuromuscular Diseases.
Sur les 12 participants inclus, 11 (8 femmes et 3 hommes) ont terminé l'étude. Au moment de l’inclusion, l’âge moyen était de 44 ans et la durée moyenne de la maladie de 13 ans. Avant de participer à l’étude, tous ont déjà été traités pendant une durée moyenne de 12 ans (quatre traitements immunomodulateurs en moyenne) et une thymectomie a été réalisée chez huit participants.
Le critère principal de l’essai (amélioration d'au moins 20 points de la fonction musculaire à 12 mois basée sur le score musculaire myasthénique) n’a été atteint que chez un seul participant. Deux participants ont présenté une augmentation d'au moins 18 points à 12 mois. L'amélioration clinique n'a pas été associée à une réduction du traitement par immunosuppresseurs. Un effet bénéfique du rituximab sur la fonction musculaire a été toutefois observé chez la moitié des patients à 12 mois et a persisté chez un tiers des patients à 18 mois.
D’autres essais à plus long terme et comportant un plus grand nombre de participants seront toutefois nécessaires pour mieux évaluer les effets du rituximab dans la myasthénie généralisée réfractaire avec auto-anticorps dirigés contre les récepteurs de l’acetylcholine.

Source

Efficacy of Rituximab in Refractory Generalized anti-AChR Myasthenia Gravis.
Landon-Cardinal O, Friedman D, Guiguet M, Laforêt P, Heming N, Salort-Campana E, Jouen F, Allenbach Y, Boyer O, Chatenoud L, Eymard B, Sharshar T, Benveniste O.
J Neuromuscul Dis., 2018.

Sur Clinicaltrial.gov : NCT00774462


Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 16/07/2018
Filtrer par date