Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 27/04/2021

Myasthénie : la piste des anti-FcRn confortée avec le nipocalimab

L’essai Vivacity-MG montre les bénéfices et la bonne tolérance du nipocalimab dans la myasthénie auto-immune généralisée réfractaire.

Pas moins de cinq candidats-médicaments dirigés contre le récepteur néonatal Fc, les anti-FcRn, sont en cours d’évaluation dans la myasthénie généralisée : l’efgartigimod (essai clinique de phase III), le RVT-1401 (phase II), le rozanolixizumab (phase III), le batoclimab (phase II) et le nipocalimab ou M281 (phase II). Leur bénéfice espéré ? Une diminution des immunoglobulines G (IgG) circulantes dans le sang, dont font partie les auto-anticorps, et donc une amélioration des symptômes de la maladie.

Les immunoglobulines baissent ...

Le nipocalimab (M281) a bien atteint cet objectif dans le cadre de l’essai de phase II Vivacity-MG, entrainant une réduction rapide et significative des IgG totales et des auto-anticorps anti-RACh, un résultat annoncé le 21 avril 2021 lors du congrès annuel de l’American Academy of Neurology (AAN). Vivacity-MG a inclus, en Amérique du nord et en Europe (mais pas en France), 68 participants atteints de myasthénie généralisée insuffisamment améliorée par les traitements habituels. Ils ont été répartis en cinq groupes. L’un a reçu un placebo et les autres quatre doses différentes de nipocalimab, en perfusion une semaine sur deux pendant près de deux mois.

... les manifestations de la maladie aussi

Chez les participants traités par nipocalimab, la réduction des IgG et des anti-RACh était corrélée à une amélioration du score MG-ADL, lequel évalue le retentissement de la myasthénie sur les activités de la vie quotidienne. En comparaison du placebo, les différentes doses de candidat-médicament ont entrainé une réduction moyenne du MG-ADL plus importante, et rapide (en deux semaines) dans un plus grand nombre de cas. Plus de la moitié (51,9%) des participants traités par nipocalimab ont bénéficié d’une amélioration durable du score MG-ADL, contre 15,4% de ceux qui ont reçu le placebo.
Aucun participant n’a dû interrompre l’essai clinique en raison d’un effet indésirable. La fréquence des maux de tête et des infections s’est avérée comparable dans tous les groupes de participants (sous placebo compris)

Une phase III à l’horizon

Quelques jours avant le congrès de l’ANN, un communiqué de presse du laboratoire Johnson & Johnson, qui développe désormais le candidat-médicament, a indiqué qu’un essai clinique de phase III devrait débuter prochainement. Dans l’attente, un essai de phase I vient de commencer afin d’évaluer le nipocalimab par voie, non plus intraveineuse, mais sous-cutanée chez 60 volontaires indemnes de maladie auto-immune.

Source
Vivacity-MG: a phase 2, multicenter, randomized, double-blind, placebo-controlled study to evaluate the safety, tolerability, efficacy, pharmacokinetics, pharmacodynamics, and immunogenicity of nipocalimab administered to adults with generalized myasthenia gravis
Guptill J, Antozzi C, Bril V et al.
AAN 2021 Annual Meeting online abstract website

 

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 07/06/2021
Filtrer par date