Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 14/09/2021

Myasthénie : quid des troubles sexuels ?

Les dysfonctions sexuelles sont plus fréquentes dans la myasthénie mais ne dépendent pas de la sévérité de la maladie.

Les troubles sexuels ou dysfonctions sexuelles sont des difficultés qui surviennent avant, pendant ou après l’activité sexuelle : troubles du désir sexuel, de l’excitation sexuelle, inconforts ou douleurs durant les rapports sexuels, diminution ou absence de satisfaction, troubles de l’orgasme…
Les études dans la myasthénie auto-immune ont, jusqu’à présent, peu décrit ce type de troubles pourtant communs dans la population générale.

Un risque accru de dysfonction sexuelle dans les deux sexes

Pour en savoir plus, une équipe de médecins chinois a mené une étude observationnelle qui a inclus 158 participants atteints de myasthénie (52 hommes et 106 femmes) et 161 non malades, âgés en moyenne de 41,82 ± 10,44 ans. Différents questionnaires évaluant plusieurs types de dysfonctions sexuelles ont été proposés, ainsi que des outils permettant de mesurer l’anxiété et la présence de dépression, lors d’une évaluation unique.

Les résultats montrent que les dysfonctions sexuelles sont deux fois plus fréquentes chez les femmes atteintes de myasthénie (48,11 %) que chez les non atteintes (22,64 %). Ces troubles se manifestent par un déclin de la fonction sexuelle globale, en particulier une diminution du désir, de l’excitation sexuelle, de la lubrification et de l’orgasme.
Chez les hommes atteints, l’étude montre que plus de 40% d’entre eux ont des troubles de l’érection, et près de 20 % souffrent d’éjaculation précoce contre 8 % des hommes non atteints.
L’étude montre également que la sévérité des troubles ne dépend pas de la sévérité de la maladie.
Enfin, l’âge et la dépression accroissent le risque de diminution de la libido, de la diminution de la lubrification et les troubles de l’orgasme ; ils diminuent aussi les scores de satisfaction sexuelle.
Des mesures au cours du temps seraient utiles pour suivre l’apparition et l’évolution des troubles observés.

Source
Sexual dysfunction in patients with myasthenia gravis
Jiancheng Wang, Chao Yan, Zhengyang Zhao, Hongxi Chen, Ziyan Shi, Qin Du, Ying Zhang, Yuhan Qiu, Yanling Lang, Lingyao Kong, Linjun Cai, Hongyu Zhou
J Neuroimmunol. 2021 Sep 15

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 25/09/2021
Filtrer par date