Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 03/11/2021

Myopathie de Duchenne : une piste pour limiter la fibrose

La stabilisation du TGFβ limite la fibrose musculaire et améliore les performances musculaires des souris mdx

Dans la myopathie de Duchenne (DMD), l’absence de dystrophine, entraine une la fragilité mécanique de la membrane des cellules musculaires. Les lésions membranaires dues aux phénomènes de contraction/relâchement répétés des fibres musculaires aboutissent à une dégénérescence du tissu musculaire et à son remplacement par du tissu fibreux (fibrose) et graisseux.

LTBP4 est une protéine qui interagit avec le facteur de croissance TGFβ. Or, il existe spontanément chez la souris une forme de cette protéine qui, en stabilisant le TGFβ, diminue la fibrose que son instabilité engendre. Certains garçons atteints de DMD et présentant aussi naturellement une forme de LTBP4 qui limite l’action du TGFβ, conservent la marche plus longtemps que les autres.

Les chercheurs ont utilisé chez la souris mdx, modèle de DMD, un anticorps pour stabiliser la région « charnière » de LTBP4 à laquelle se fixe le TGFβ. Ce faisant, ils ont amélioré, au bout de 6 mois de traitement, les performances musculaires et diminué la fibrose (y compris du diaphragme) chez les souris mdx traitées. Combinée à de la prednisone, l’administration de cet anticorps améliore d’avantage le fonctionnement du muscle et le protège contre les lésions mécaniques itératives.

Source
Anti-latent TGFβ binding protein 4 antibody improves muscle function and reduces muscle fibrosis in muscular dystrophy.
Demonbreun AR, Fallon KS, Oosterbaan CC, et al.
Sci Transl Med. 2021 (Sept). 13(610):eabf0376.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 30/11/2021
Filtrer par date