Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 03/11/2021

Myosite à inclusions : une atteinte des muscles, pas du cerveau

Les fonctions cognitives déficientes au début de la maladie d’Alzheimer sont intactes dans la myosite à inclusions, même après des années d’évolution.

Dans la maladie d’Alzheimer se produit une dégénérescence des neurones en raison de dépôts anormaux de protéines béta-amyloïdes et Tau dans le cerveau. Ces mêmes deux protéines se déposent également en excès en cas de myosite à inclusions sporadique, non pas dans le système nerveux mais dans certains muscles, entrainant leur dégénérescence.
Une équipe de médecins britanniques a cherché à savoir si des capacités cognitives comme celles de se souvenir de faits récents, d’imaginer une stratégie pour atteindre un objectif, de résoudre un problème ou encore de planifier des actions, lesquelles sont altérées en phase précoce de la maladie d’Alzheimer, l’étaient également dans la myosite à inclusions. Après avoir fait passer des tests neuropsychologiques à 24 personnes atteintes de myosite à inclusions, depuis une dizaine d’années en moyenne, cette équipe a montré que leurs performances cognitives sont tout à fait dans la norme pour leur âge, quel que soit la durée d’évolution de la maladie musculaire et son impact fonctionnel.

Source
A cross-sectional study of memory and executive functions in patients with sporadic inclusion body myositis
Lu K, Yong KXX, Skorupinska I et al.
Muscle Nerve. 2021 Oct 3.

 

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 23/01/2022
Filtrer par date