Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 03/09/2020

Myosite à inclusions : le bimagrumab enregistre un nouvel échec

Après l’essai RESILIENT, une étude de petite ampleur et de longue durée confirme l’absence d’efficacité (mais la bonne tolérance) du bimagrumab.

Médicament en développement, le bimagrumab s’oppose à l’action inhibitrice de la myostatine sur la croissance des muscles. À partir de 2011 aux États-Unis, une étude pilote a évalué pendant 8 semaines son efficacité contre placebo chez 14 personnes atteintes de myosite à inclusions sporadique. Au vu de ses résultats encourageants, 10 de ses participants ont continué de recevoir une perfusion mensuelle de bimagrumab pendant une durée maximale de deux ans dans le cadre d’une extension en ouvert.
Bien toléré, ce traitement a entrainé une augmentation de la masse musculaire, mais aucune amélioration significative de la force ou de la fonction musculaire, soit un résultat identique à celui de l’essai RESILIENT mené dans 10 pays dont la France chez 251 personnes atteintes de myosite à inclusions et traitées pendant 1 an par bimagrumab ou placebo.

Source
Long-term safety and tolerability of bimagrumab (BYM338) in sporadic inclusion body myositis
Sivakumar K, Cochrane TI, Sloth B, et al.
Neurology. 2020;10.1212/WNL.0000000000010417.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 28/09/2020
Filtrer par date