Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 02/11/2020

Myosite à inclusions : les nerfs en pâtissent aussi ?

Une étude de petite ampleur évoque la possibilité d’une atteinte nerveuse, en plus de l’atteinte musculaire, dans la myosite à inclusions sporadique.

Vingt personnes âgées de 71 ans en moyenne et atteintes d’une myosite à inclusions sporadique ont bénéficié d’un bilan approfondi du fonctionnement des nerfs périphériques, qui sont impliqués dans la commande des muscles et la sensibilité : mesure de la vitesse de conduction de l’influx nerveux, évaluation de l’excitabilité, examen clinique (reflexes, sensibilité aux vibrations...).
Ces examens ont révélé des anomalies de la conduction nerveuse (35% des cas) et du seuil de sensibilité thermique (50%) chez les participants atteints de myosite à inclusions, comparés à des personnes indemnes de cette maladie. L’excitabilité des nerfs sensitifs et moteurs s’est avérée également différente (augmentation des temps de latence) en cas de myosite à inclusions. Tous ces signes d’atteinte des nerfs périphériques (neuropathie) n’étaient pas proportionnels à la gravité de l’atteinte musculaire.
Ces résultats rejoignent ceux de certaines études publiées par le passé. Reste à comprendre si l’atteinte du muscle et la neuropathie sont concomitantes et résultent d’un même facteur déclenchant, ou si la neuropathie est secondaire à l’atteinte musculaire.

Source
Neuropathy in sporadic inclusion body myositis: A multi-modality neurophysiological study.
Lee JH, Boland-Freitas R, Liang C, Howells J, Ng K.
Clin Neurophysiol. 2020 Nov; 131(11):2766-2776.

 

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 26/01/2021
Filtrer par date