Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 04/09/2020

Myosite : quand les repas se compliquent, dites-le à votre médecin !

Des difficultés pour avaler sont fréquentes dans les myopathies inflammatoires et peuvent se compliquer en l’absence de traitement adapté.

Éprouver une sensation de gêne ou de blocage au moment de déglutir les aliments ou même les boissons, ce symptôme nommé « dysphagie » concerne 36% des personnes atteintes de myopathie inflammatoire. Sa fréquence atteint 56% lorsque ladite myopathie est une myosite à inclusions sporadique. Ces chiffres sont issus de l’analyse d’une centaine d’études scientifiques solides, portant sur plus de 10 000 malades.
Non seulement la dysphagie altère la qualité de vie, mais elle peut aussi entrainer une perte de poids importante, ainsi que des infections des poumons (pneumonie) lorsque l’on avale de travers (fausses routes). Il est donc essentiel de faire part à son médecin de ses difficultés à déglutir. Elles résultent d’une atteinte inflammatoire des muscles de la gorge et de l’œsophage, c’est pourquoi un traitement efficace possible consiste à renforcer les médicaments de la myosite (immunosuppresseurs). D’autres études ont également montré une certaine efficacité de la chirurgie (section de fibres musculaires ou myotomie) et des injections de toxine botulique dans les muscles touchés.

Source
The impact of dysphagia in myositis: a systematic review and meta-analysis.
Labeit B, Pawlitzki M, Ruck T, et al.
J Clin Med. 2020;9(7):2150.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 31/10/2020
Filtrer par date