Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 29/10/2021

Myosites : la bouche en souffre également

Sensation de brûlure ou de bouche sèche, perturbations du goût ou encore difficultés à avaler, ces symptômes ne sont pas si rares dans les myopathies inflammatoires.

Les difficultés à avaler (ou dysphagie) sont un signe possible, et bien connu, de la myosite à inclusions. Mais sont-elles présentes également dans d’autres formes de myosites ? Oui et elles sont même fréquentes, d’après les résultats d’une étude menée par des médecins italiens auprès de 54 personnes dont 22 atteintes de dermatomyosite, 29 de polymyosite et trois de myosite à inclusions.

Des conséquences de la maladie ou de ses médicaments

Près de la moitié d’entre elles (48,1%) éprouvent des difficultés à avaler, et 54% se plaignent d’avoir la bouche sèche. Cette sécheresse buccale pourrait résulter du traitement de la myosite. Elle s’associe à une fréquence accrue de perturbations gustatives (perte de goût, goût désagréable), retrouvées chez près de 23% des personnes atteintes de myosite (versus moins de 4% d’un groupe contrôle composé de personnes indemnes de myosite) et de sensations de brûlure dans la bouche (9,4% vs 0%).
De même, les douleurs des muscles du cou, des épaules et de la mâchoire sont plus fréquentes en cas de myosite. À l’inverse, le bruxisme (grincer ou serrer les dents de façon involontaire) n’est présent que dans le groupe contrôle !

Source
Temporomandibular disorders and oral features in idiopathic inflammatory myopathies (IIMS) patients: an observational study.
Crincoli V, Cannavale M, Cazzolla AP et al.
Int J Med Sci. 2021 (Juillet).18(14):3158-3170.

 

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 23/01/2022
Filtrer par date