Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 03/09/2020

Myotonie non-dystrophique : la mexilétine est bien tolérée à long terme

Aucun trouble du rythme cardiaque n’a été rapporté lors d’une étude de la mexilétine menée sur un grand nombre de participants atteints de myotonie non dystrophique.

 

Un traitement par la mexilétine, une molécule qui réduit la myotonie, a été proposé entre 1999 et 2019 à 112 patients italiens atteints de myotonie non dystrophique afin d’évaluer ses effets sur le long terme. Seule la moitié (52%) a accepté de suivre ce traitement en fonction de la sévérité de sa myotonie et de ses besoins.

Aucun trouble du rythme cardiaque

Après un suivi allant d’un mois à 20 ans, aucun participant n’a développé de troubles du rythme cardiaque (arythmie cardiaque), un effet indésirable possible de la mexilétine. Aucun effet secondaire lié au traitement n’est apparu pour la moitié des participants. Seul un quart (22%) des participants a souhaité arrêté le traitement, le plus souvent au cours du premier mois, en raison de l’apparition d’effets secondaires (notamment des troubles digestifs gastriques) ou d’une meilleure efficacité avec un autre traitement (comme la flécaïnide, une autre molécule qui agit sur la myotonie).
Ces résultats viennent confirmer les données d’une étude rétrospective anglaise qui avait mis en évidence la bonne tolérance et l’efficacité à long terme de la mexilétine chez 63 patients atteints de canalopathie.

Source
Long-Term Safety and Usefulness of Mexiletine in a Large Cohort of Patients Affected by Non-dystrophic Myotonias.
Modoni A, D'Amico A, Primiano G, Capozzoli F, Desaphy JF, Lo Monaco M.
Front Neurol. 2020 Mai 20;11:300.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 28/09/2020
Filtrer par date