Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 06/01/2022

Les neurofilaments circulants, un indicateur utile dans la SMA ?

Selon une étude américaine, les neurofilaments sériques seraient un biomarqueur sensible pour surveiller la réponse aux traitements chez les nourrissons atteints de SMA.

Les neurofilaments (NF) sont les principales protéines structurelles des neurones. La détection de concentrations élevées de NF dans le sang ou le liquide céphalo-rachidien témoigne de lésions neuronales, quelle qu’en soit la cause. Les nouveau-nés atteints d’amyotrophie spinale proximale liée à SMN1 (SMA) présentent ainsi des taux particulièrement élevés de NF circulants, pouvant atteindre 45 à 50 fois la concentration observée chez les personnes non touchées par la SMA.
Une étude américaine a examiné les taux de NF sériques chez 90 enfants de moins de trois ans atteints de SMA, non traités ou traités par nusinersen (Spinraza®) et/ou onasemnogene abeparvovec (Zolgensma®), comparés avec 13 enfants indemnes de SMA.

Un lien avec la sévérité de la maladie

Selon ses résultats, l’augmentation des taux des NF dans le sang, lors des premiers mois de la vie, est inversement proportionnelle au nombre de copies de SMN2 et au potentiel d’action musculaire (CMAP), qui permet de suivre l’atteinte des motoneurones.
Les niveaux élevés de NF observés dans la SMA reflèteraient les dommages précoces entrainés par la maladie. La mesure de ces deux indicateurs (taux de NF et CMAP) permettrait de justifier de l’intérêt d’un traitement précoce.

Intérêt du traitement anticipé par Spinraza® et de la bithérapie

Cette étude confirme que le taux de NF circulants diminue rapidement chez les nourrissons touchés par la SMA et traités par nusinersen seul ou en association avec Zolgensma®. Tous les enfants ayant reçu du nusinersen avant l’âge de six mois ont acquis des capacités motrices importantes, en comparaison des enfants non traités. La mise en place précoce du traitement par nusinersen et avant l’apparition des symptômes de la maladie, limiterait efficacement les dommages neuronaux.
Chez sept nourrissons traités uniquement par Zolgensma®, les niveaux des NF ont significativement augmenté, de façon inattendue. Malgré ce résultat, six sur sept des enfants traités par cette thérapie génique se sont développés normalement sur le plan moteur. Dans un autre groupe d’enfants traités au préalable par nusinersen, une diminution rapide des NF est observée, ce qui montre l’effet protecteur de la bithérapie.

Source
Implications of circulating neurofilaments for spinal muscular atrophy treatment early in life: A case series
Alves CRR, Petrillo M, Spellman R et al.
Mol Ther Methods Clin Dev. 2021 Oct 30;23:524-538.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 23/01/2022
Filtrer par date