Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 10/04/2020

Nouvelle piste thérapeutique dans la CMT2A : un inhibiteur-HDAC6

Des études en laboratoire montrent les effets neuroprotecteurs de SW-100 sur des souris CMT2A, par action sur la stabilité des microtubules.

La maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 2A (CMT2A) est due à des anomalies génétiques au niveau du gène MFN2 qui code une protéine des mitochondries, la mitofusine 2.

Des mitochondries à l’atteinte musculaire et sensitive

Les mitochondries fournissent l’énergie nécessaire au fonctionnement des cellules. Elles doivent être régulièrement réparties tout au long des fibres nerveuses pour la bonne transmission de l’influx nerveux. Cela nécessite de transporter les mitochondries à l’intérieur des cellules nerveuses le long de leur axone. La mitofusine 2 intervient, entre autre, dans ce transport.

Dans la CMT2A, les déplacements des mitochondries dans les cellules nerveuses sont diminués, en particulier au niveau des nerfs les plus grands. Cela retentit sur la transmission des informations nerveuses (perception tactile, sensation de douleur, ordre de mouvement…) et entraine à la longue une diminution de la sensibilité et de la force musculaire au niveau des pieds puis des mains qui peut s’accompagner de douleurs neuropathiques et de troubles de la vision.

Une amélioration de la force musculaire, de la coordination et des douleurs chez la souris

Un traitement avec une molécule qui favorise la mobilité des mitochondries, le SW-100, entraine une augmentation durable des capacités motrices de souris atteintes de CMT2A, ainsi qu’une diminution de leur atteinte sensitive et des douleurs. Le traitement est efficace qu’il soit débuté chez des souris jeunes avant l’apparition des premiers symptômes ou sur des souris plus âgées, chez qui les atteintes motrices sont déjà installées.

Comment agit  le SW-100 ?

Le SW-100 agit sur le transport des mitochondries via les microtubules. Les microtubules jouent le rôle de rails le long desquels les mitochondries sont transportées à l’intérieur de l’axone.
Le fonctionnement des microtubules est régulé par une réaction chimique qui se produit à leur surface : l’acétylation. Acétylés, les microtubules sont plus actifs et plus stables.

SW-100 est un inhibiteur spécifique de l’histone-désacétylase HDAC6, une protéine qui désacétyle les microtubules. En bloquant l’action de l’histone désacétylase HDAC6, le SW-100 entraine une meilleure acétylation des microtubules et favorise un bon trafic mitochondrial.

D’autres inhibiteurs de l’histone désacétylase HDAC6 ont montré en laboratoire des effets bénéfiques dans des souris atteintes de CMT 2D et CMT 2F.

Source
HDAC6 inhibition promotes α-tubulin acetylation and ameliorates CMT2A peripheral neuropathy in mice.
Picci C, Wong VSC, Costa CJ, McKinnon MC, Goldberg DC, Swift M, Alam NM, Prusky GT, Shen S, Kozikowski AP, Willis DE, Langley B.
Exp Neurol. 2020 Mars 5

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 27/09/2020
Filtrer par date