Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 13/09/2019

Une nouvelle preuve de l’intérêt de la thérapie génique dans la CMTX1

Même réalisée tardivement après l’apparition des symptômes, la thérapie génique est bénéfique chez des souris atteintes de CMTX1.

La thérapie génique consiste à introduire dans l’organisme du matériel génétique pour soigner une maladie. L’équipe du Dr Kleopa, de l’Institut de Neurologie et de Génétique de Chypre, travaille sur plusieurs approches de thérapie génique dans différentes formes de la maladie de Charcot-Marie-Tooth : la CMT X1 et la CMT 4C.

Dans la CMT X1, l’atteinte du nerf périphérique est due à l’absence de connexine 32 qui entraine une fragilisation de la gaine de myéline fabriquée par les cellules de Schwann. L’équipe de chercheurs chypriotes a déjà montré qu’introduire préventivement le gène de la connexine 32 (gène GJB1 parfois aussi appelé Cx32) dans des souris modèles de CMT X1 âgées de 2 mois, qui n’ont pas encore développé de signes de la CMT, permet de diminuer la sévérité de la maladie.

Cette même approche de thérapie génique a cette fois été réalisée dans des souris atteintes de CMT X1 âgées de 6 mois présentant déjà des signes de la maladie (les premiers symptômes apparaissent vers l’âge de 3 mois). L’agilité et la force musculaire des souris traitées ont été améliorées par rapport à celles des souris non traitées. Leurs nerfs fonctionnent mieux : la vitesse de conduction nerveuse, mesurée au niveau du nerf sciatique est moins ralentie. Les chercheurs ont aussi observé une production de connexine 32 par les cellules de Schwann.

Ces résultats montrent que restaurer la production de connexine 32 par les cellules de Schwann permet de corriger en partie l’atteinte des nerfs périphériques.

Même si d’autres recherches pour perfectionner le produit de thérapie génique et s’assurer de son innocuité sont nécessaires avant de pouvoir être appliqué chez l’être humain, ces travaux apportent un argument supplémentaire en faveur de la thérapie génique dans la CMT X1.


Sources
Gene replacement therapy after neuropathy onset provides therapeutic benefit in a model of CMT1X.
Kagiava A, Richter J, Tryfonos C, Karaiskos C, Heslegrave AJ, Sargiannidou I, Rossor AM, Zetterberg H, Reilly MM, Christodoulou C, Kleopa KA.
Hum Mol Genet. 2019 (Août).

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 20/10/2019
Filtrer par date