Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 28/04/2022

Une nouvelle voie pour le traitement d’une myopathie des ceintures

I-Stem et Généthon ont identifié une combinaison pharmacologique pour traiter l’alpha-sarcoglycanopathie, une myopathie des ceintures. Des travaux innovants qui ouvrent une nouvelle voie pour le traitement de cette pathologie et une piste thérapeutique encourageante pour d’autres maladies génétiques comme la mucoviscidose.

Une collaboration entre les équipes d’I-Stem et de Généthon, laboratoires de l’AFM-Téléthon, a permis de démontrer l’efficacité, sur des modèles cellulaires, d’une combinaison pharmacologique pour le traitement de l’alpha-sarcoglycanopathie, une maladie neuromusculaire. Publiés le 27 avril 2022 dans Frontiers in Pharmacology, ces travaux, qui associent criblage à haut débit et intelligence artificielle, ouvrent une nouvelle voie pour le traitement de cette myopathie des ceintures et offre une piste thérapeutique encourageante pour d’autres maladies génétiques, notamment la mucoviscidose.

Les myopathies des ceintures se caractérisent par une faiblesse musculaire progressive au niveau du bassin et des épaules. Il en existe une trentaine de formes dont les symptômes peuvent aller d’une simple fatigue à la perte de la marche en passant par des difficultés respiratoires et cardiaques. L’alpha-sarcoglycanopathiemyopathie est une myopathie des ceintures liée à un déficit en alphasarcoglycane (LGMD R3), une protéine qui stabilise la membrane de la cellule musculaire lors de la contraction du muscle. C’est l’une des plus fréquentes en Europe.

En se basant sur l’expertise de Généthon et sur les travaux menés par l’équipe d’Isabelle Richard, spécialiste des myopathies des ceintures, l’équipe « Pharmacologie des dystrophies musculaires » de Xavier Nissan, à I-Stem, a cherché à identifier des médicaments capables d’empêcher la dégradation de cette protéine.

« Ce projet est passionnant à plusieurs points de vue car nous avons d’une part, associé l’expertise de Généthon et notamment celle d’Isabelle Richard dans le domaine des myopathies des ceintures, à celle de notre équipe d’I-Stem, et d’autre part, combiné des nouvelles technologies de criblage à haut débit et d’intelligence artificielle. Cette approche innovante nous a permis d’identifier une combinaison de molécules efficace pour l’alpha-sarcoglycanopathie et peut-être, demain, pour d’autres formes de myopathies des ceintures. Nous travaillons désormais à valider cette approche pharmacologique chez des modèles animaux dans l’objectif de lancer ensuite un essai clinique. » explique Xavier Nissan, Directeur de recherche à I-Stem.

Par ailleurs, I-Stem et les équipes de l’hôpital Henri-Mondor (Créteil) ont testé cette molécule sur des modèles cellulaires de la mucoviscidose, une maladie rare qui touche principalement les voies respiratoires, et constaté une amplification de l’efficacité des traitements déjà utilisés dans la maladie.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 24/06/2022
Filtrer par date